Le chef du FBI marocain prévient, Daesh peut mener des attaques chimiques en Europe

5 avril 2016 - 13h20 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Dans une interview accordée au journal anglais The Sun, le directeur du Bureau Central d’Investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak Khiame, a prévenu : Daech peut mener des attentats à l’arme chimique sur le sol européen.

Pour le patron du FBI marocain, le groupe terroriste Daech peut perpétrer des attentats à l’arme chimique en Europe, notamment en Grande-Bretagne avec « sa brigade d’enfants entrainés ». « Il est très possible que Daech utilise cette méthode pour cibler la Grande-Bretagne et d’autres pays européens. Daech a des brigades d’enfants et nous savons qu’ils sont entraînés pour prendre part à des attaques terroristes en Europe », affirme-t-il.

Abdelhak Khiame prend l’exemple de la cellule terroriste démantelée au Maroc en février dernier dont les membres prévoyaient des attaques chimiques et un attentat-suicide contre le parlement. Cela est d’autant plus inquiétant, selon Khiame, que « les substances utilisées pour le projet que nous avons démantelé en février sont disponibles dans des magasins dans tout le continent ».

Le directeur du BCIJ s’en est ensuite pris à la Belgique en l’accusant de devenir le « daech de l’Europe » car on ne voit pas de belges se rendre en Syrie « ils sont heureux d’attaquer leur propre pays. » Dans une autre interview réalisée il y a quelques semaines pour la télévision RTL TVi, Khiame avait révélé que l’essentiel des armes saisies au Maroc provenaient de Belgique, appelant les autorités à être beaucoup plus vigilantes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Abdelhak Khiame - Attentats terroristes à Paris

Aller plus loin

Terrorisme : « Le Maroc est en alerte maximale depuis toujours »

Dans un reportage sur le djihadisme au Maroc et les moyens mis en place par les autorités, le patron du FBI marocain, Abdelhak Khiame a estimé que le royaume est depuis toujours...

Les États-Unis forment des douaniers marocains

Du 30 mai au 3 juin, trente douaniers marocains ont été formés par les États-Unis sur les techniques de prévention de la contrebande de matières chimiques, biologiques,...

Comment le directeur du FBI marocain analyse les attentats de Bruxelles (vidéo)

Le directeur de Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelah Khiame s’est entretenu avec la rédaction du "Mondafrique" où il a livré son analyse sur les...

Maroc : le site nucléaire de Maâmora sous haute protection policière

Le site très sensible du Centre d’études nucléaires de la Maâmora (région de Rabat), le seul centre de ce type au Maroc, est depuis quelques jours sous haute protection policière.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.