Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

13 novembre 2022 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

En tout, 71 % des femmes mariées utilisent les méthodes contraceptives contre 43 % pour le reste des femmes tandis que 37 % des Marocaines utilisent des méthodes modernes de contraception, précise le rapport de l’UNFPA sur l’état de la population mondiale en 2022, intitulé « Comprendre l’imperceptible : Agir pour résoudre la crise oubliée des grossesses non intentionnelles » présenté à Rabat en collaboration avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). Quant au taux de fécondité, il est passé à 2,3 enfants par femme cette année.

À lire : Forte baisse du taux de fécondité chez les Marocaines

D’après le rapport, le Maroc compte 37,8 millions d’habitants cette année avec un taux annuel moyen de variation de la population estimée de 1,1 % sur une période de cinq ans, entre 2020 et 2025. S’agissant de la composition démographique en 2022, le pourcentage de la population âgée de 0 à 14 ans est de 26 %, la population âgée de 10 à 19 ans est de 17 %, la population entre 10 et 24 ans est de 24 %. Un taux de 66 % enregistré chez la population âgée de 15 à 64 ans et 8 % pour celle âgée de 65 ans et plus avec une espérance de vie moyenne de 77 ans, est-il précisé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Famille - Santé

Aller plus loin

Forte baisse du taux de fécondité chez les Marocaines

« La femme marocaine en chiffres : 20 ans de progrès ». C’est le titre de la nouvelle version du rapport annuel sur la condition féminine au Maroc, publié vendredi par le...

Maroc : un ménage sur cinq dirigé par une femme

Environ un ménage sur cinq au Maroc est aujourd’hui dirigé par une femme, indique l’Observatoire national du développement humain (ONDH).

Les Marocaines font un peu plus d’enfants

Le taux de fécondité au Maroc, en hausse depuis 2019, devrait maintenir cette tendance cette année, révèle une récente étude réalisée par Policy Center For The New South (PCNS).

Ces articles devraient vous intéresser :

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Le mariage des mineures au Maroc : une exception devenue la règle

Depuis des années, le taux de prévalence des mariages des mineurs évolue en dents de scie au Maroc. En cause, l’article 20 du Code de la famille qui donne plein pouvoir au juge d’autoriser ce type de mariage « par décision motivée précisant l’intérêt...

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Achraf Hakimi : « Ma mère était une femme de ménage. Mon père était un vendeur ambulant »

Le Maroc a remporté dimanche son match face à la Belgique (2-0) lors de la 2ᵉ journée du groupe F de la Coupe du monde. Achraf Hakimi a dédié la victoire à sa mère qu’il est allé embrasser dans les tribunes à la fin du match. L’image de la scène est...

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...