Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

16 janvier 2024 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Dans une lettre signée par son secrétaire général, l’Organisation marocaine des droits de l’homme a informé le ministre de l’Intérieur de cette mauvaise pratique qui consiste à enregistrer les nouveau-nés au domicile de leurs parents, plutôt qu’à leur lieu de naissance, comme l’exige la loi sur l’état civil.

À lire : 15% des Marocains ne déclarent pas les naissances

L’organisation dit avoir relevé ce problème dans de nombreux douars, hameaux et zones rurales où le manque de médecins et de sages-femmes est alarmant. Une difficulté qui s’ajoute à celles liées à l’éloignement des services administratifs des domiciles des parents, notent-ils, appelant l’autorité à trouver une solution définitive à ce problème.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Famille - OMDH - Enfant - Abdelouafi Laftit - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

15% des Marocains ne déclarent pas les naissances

Plus de 15% des Marocains ne déclarent pas leurs enfants à la naissance, selon une étude menée par le ministère de l’Intérieur. Le premier flic du royaume, Chakib Benmoussa, a...

Maroc : un nouveau calendrier pour les inscriptions des nouveau-nés

Depuis l’instauration de l’état d’urgence, les délais d’inscription des nouveaux–nés dans les registres d’état-civil ont été suspendus. Plus de deux mois après, un nouveau...

Le Maroc modernise son état civil

Le ministère de l’Intérieur se dote d’un centre de données pour la gestion des naissances et des décès des Marocains et étrangers résidant au Maroc. Ceci dans le cadre de la...

Maroc : plus de naissances et moins de décès enregistrés en 2021

En 2021, les services de l’état civil au Maroc ont enregistré en moyenne 1 631 déclarations de naissance et 488 déclarations de décès par jour, selon un rapport-bilan des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Le Maroc s’attaque aux fraudeurs de la taxe sur les terrains non bâtis

Face aux dysfonctionnements relevés dans le recouvrement de la Taxe sur les terrains non bâtis (TNB) dans plusieurs communes, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a adressé une circulaire aux walis des régions et aux gouverneurs des provinces...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Casablanca : les taxis en colère contre les ... motos-taxis

Certaines applications dont “InDrive” ont commencé à proposer des services de transport de passagers à moto dans certaines villes comme Casablanca. Les professionnels du secteur s’insurgent contre cette nouvelle pratique et appellent les autorités à...