Fès : arrestation d’un raqi en compagnie de 4 mineures

27 janvier 2020 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : K.B

Un raqi a été traduit devant le Procureur général près la Cour d’appel de Fès, pour incitation à la prostitution, viol et ivresse publique.

Suite à une plainte déposée par sa voisine pour violences et agression, la Brigade judiciaire de la gendarmerie royale l’a interpellé chez lui, dans un douar à proximité de Fès, en compagnie de 4 filles mineures.

Le mis en cause, âgé de 35 ans, a été, selon le quotidien Assabah, interpellé par la police, laquelle a décidé d’arrêter deux filles mineures sur les quatre.

Le quotidien ajoute que l’individu est impliqué dans plusieurs affaires de viol. Suite à son arrestation, plusieurs plaintes ont été déposées par les victimes, qui gardaient le silence par peur de représailles ou de créer un scandale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Prostitution Maroc - Gendarmerie Royale

Aller plus loin

Fès : arrestation d’un quadragénaire pour multiples viols sur une fillette de 9 ans

Les Marocains n’ont pas encore fini de se remettre du choc provoqué par le viol et le meurtre d’Adnane à Tanger, qu’ils doivent faire face à celui d’une fillette de neuf ans à...

Casablanca : un raqi violeur écope de 7 ans de prison

Le charlatan Mosâab Touzi, accusé de plusieurs viols sur ses « clientes », a été condamné par la cour d’appel de Casablanca à sept ans de prison ferme assortie d’une amende de...

Dakhla : faux raqi, adultère et vengeance

Mardi dernier, un raqi et une femme divorcée ont été arrêtés à Dakhla pour adultère et complicité, escroquerie, et offense à la police judiciaire.

Roqya au Maroc : Enquête sur des abus sexuels au nom de l’exorcisme

Des Marocaines racontent le calvaire qu’elles ont vécu lors des séances de roqya, exorcisme destiné à chasser les djinns, qui finissent souvent par des abus sexuels et du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.