Le point de vue d’un entraîneur maroco-espagnol sur le football marocain

13 février 2023 - 18h40 - Sport - Ecrit par : A.P

L’entraîneur maroco-espagnol Juan Pedro Benali, 53 ans, donne son point de vue sur le football marocain. Il évoque les difficultés que rencontrent les joueurs pour intégrer la ligue et le cas des binationaux qui font plus de la moitié de l’équipe nationale marocaine.

Fort d’une douzaine d’expériences en tant qu’entraîneur de plusieurs clubs marocains, Benali reconnaît que le football marocain a beaucoup évolué, « surtout depuis six ou sept ans ». « Il y a le VAR, tous les terrains sont désormais en gazon naturel, la fédération investit beaucoup dans les académies et elle a transformé toutes les entités en sociétés anonymes pour essayer de les rendre plus compétitives », a-t-il déclaré à El País.

En revanche, ce qui n’a pas changé, selon Benali, ce sont les critiques internes. « Vous allez au stade du Raja ou du Wydad, à part la tribune principale, les gens ne prêtent pas attention au jeu. Ce sont des fans qui sautent et chantent, et ensuite ils vous frappent. Les entraîneurs ne font pas long feu. J’ai pris l’Ittihad Tanger deux fois, je les ai sauvés et ils m’ont dit qu’ils voulaient faire venir un entraîneur plus connu. Maintenant ils sont au fond, et depuis juillet, trois autres sont partis », se désole l’entraîneur qui rappelle aussi le grand débat sur la nationalité comme critère d’entrée dans l’équipe nationale.

À lire : Football : la stratégie de la FRMF pour attirer les binationaux

« Il y a quatre ans, les joueurs qui n’étaient pas nés au Maroc ou formés en Europe n’étaient pas considérés comme Marocains. Des acteurs importants du secteur ne voulaient que des joueurs de la ligue. Hervé Renard et Vahid Halilhodzic [les entraîneurs avant Walid Regragui] ont eu beaucoup de problèmes avec ça. Dès qu’ils perdaient un match, ils faisaient appel aux joueurs locaux. Même Walid Regragui, après la demi-finale à la coupe du monde, a été critiqué pour avoir changé le système de jeu contre la France », confie Juan Pedro Benali.

Mais à l’analyse, les clés du succès du Maroc au Mondial au Qatar résident en ses binationaux. Sur les 26 joueurs convoqués, 14 sont nés à l’étranger et seulement 3 avaient connu le championnat marocain. Un réseau de recruteurs dirigé par Nasser Larguet, et répartis dans les grandes villes d’Espagne, de France, des Pays-Bas, de Belgique, d’Allemagne et d’Italie, recherche des joueurs d’origine marocaine susceptibles de jouer en équipe nationale. Sergio Piernas, 46 ans, entraîneur des U-17 entre janvier 2020 et avril 2021, et actuel entraîneur adjoint de l’équipe olympique d’Arabie saoudite, affirme que plus de 200 joueurs de cet âge avaient été recensés en Europe.

À lire : Les binationaux, une chance pour l’équipe nationale marocaine de football

La création de l’académie Mohammed VI, qui a formé des joueurs comme En-Nesyri, Aguerd, Ounahi et Tagnaouti, est aussi un pas en avant important. « Le centre recrute les meilleurs joueurs du pays, et les autres clubs forts ont dû se réveiller pour être compétitifs. Dans tous les cas, ceux qui partent ont encore besoin de deux ou trois ans pour poursuivre leur développement, car le contexte marocain ne leur permet pas de jouer à un haut niveau », explique Xavi Bernal, ancien responsable de la formation et de la post-formation au centre.

Sujets associés : Football - Coupe du Monde 2022 au Qatar - Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF)

Aller plus loin

Les secrets du succès du Maroc au mondial Qatar 2022 révélés par la BBC

L’exploit du Maroc au mondial Qatar 2022 continue d’intriguer. Une équipe de l’émission « Sportsworld » de la BBC est venue à rabat enquêter sur ce qui a permis au royaume de...

Les binationaux, une chance pour l’équipe nationale marocaine de football

Le Maroc doit en grande partie sa performance à la Coupe du monde au Qatar aux binationaux qui faisaient plus de la moitié de l’équipe nationale (14 sur 26).

Vidéo : 24H de (Laure) Boulleau au Maroc

Laure Boulleau, ancienne internationale française, a choisi le Maroc, demi-finaliste de la Coupe du monde Qatar 2022 comme thème pour son dernier épisode de « 24 heures de...

Walid Regragui : les binationaux ne doivent pas jouer sur l’ambigüité

L’entraîneur des Lions de l’Atlas a abordé sur l’After de RMC, le cas des binationaux et les stratégies utilisées pour les convaincre à rejoindre le Maroc. Walid Regragui a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Leicester fait une sérieuse offre pour Azzedine Ounahi

La bataille autour du transfert de l’international marocain Azzedine Ounahi s’annonce rude. L’Olympique de Marseille, intéressé, devra écarter plusieurs clubs européens dont Leicester. Mais le club anglais aurait déjà pris les devants en faisant une...

De coéquipiers à amis : Achraf Hakimi parle de Kylian Mbappé

Dans une récente interview, Achraf Hakimi a évoqué son amitié avec Kylian Mbappé. Les deux coéquipiers au Paris Saint-Germain (PSG) sont très proches sur et en dehors du terrain.

Soufiane Boufal est guéri et va reprendre l’entrainement

Les dernières nouvelles concernant l’état physique de l’international marocain Soufiane Boufal, blessé en avril dernier, sont rassurantes. Le joueur a progressivement repris les entrainements, afin d’être disponible en début saison.

Ça se complique pour Sofyan Amrabat

Alors que le mercato finit début septembre, le transfert de l’international marocain Sofyan Amrabat à Manchester United qui souhaite tant le recruter pourrait ne pas se concrétiser.

Romain Saïss sur les tablettes de plusieurs écuries

De nombreux clubs souhaitent s’offrir les services de l’international marocain Romain Saïss, un des artisans des exploits historiques des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022. Parmi eux, l’Olympique de Marseille (OM).

PSG : Luis Enrique n’oublie pas Azzedine Ounahi

Frappé par la performance d’Azzedine Ounahi après la défaite de l’Espagne contre le Maroc au Mondial Qatar 2022, le technicien espagnol Luis Enrique souhaitait que le PSG recrute le milieu de terrain de l’OM durant le mercato estival 2023. Mais les...

Le PSG fait une offre ferme pour Yassine Bounou

Le Paris Saint-Germain vient de franchir une étape importante dans la course pour le gardien marocain Yassine Bounou. Il aurait même fait une offre ferme.

Le Maroc à la CAN : jeunesse et expérience au rendez-vous

C’est une équipe avec un mélange de jeunesse et d’expérience que le sélectionneur de l’équipe du Maroc, Walid Reagrgui, a dévoilée, jeudi, lors d’une conférence de presse au Complexe Mohammed VI à Maâmora.

Mondial des Clubs au Maroc : les tickets vendus en 24 heures

Les tickets pour la coupe du monde des clubs, mis en vente vendredi 20 janvier, sont quasiment tous vendus. En mois de 24 heures, la grande majorité des billets est épuisée sur le site de la FIFA, obligeant les supporters à recourir au marché noir où...