Recherche

« On ne peut pas condamner un peuple pour un illuminé »

© Copyright : DR

21 janvier 2022 - 15h20 - Maroc - Par: S.A

Stella, la fille de Christiane F., la retraitée française de 79 ans, tuée sur un marché de la ville de Tiznit près d’Agadir le 15 janvier dernier, exprime sa gratitude au gouvernement marocain, qui « a tout fait pour venir en aide » à sa famille.

« Ma maman avait l’habitude d’aller seule chez un marchand de journaux à cinq minutes à pied du camping près du marché de la ville. C’est là qu’elle a croisé la route de ce déséquilibré », explique au journal Le Parisien Stella, la fille de la victime. L’époux de la défunte se trouvait, lui, au camping municipal au moment des faits. Attristé par la nouvelle du meurtre de son épouse, il devrait regagner la France ce vendredi.

À lire : La France ouvre une enquête sur « l’assassinat » d’une touriste à Tiznit

Les deux retraités sont des amoureux de Tiznit devenue un point de ralliement de leur groupe d’amis retraités qui quittent la France pour rejoindre cette ville marocaine en camping-car. « C’est une ville qu’ils connaissaient bien. Ils se baladaient en toute confiance là-bas », ajoute Stella, qui assure que sa mère n’a jamais eu de problème dans la ville, « jusqu’au jour où elle a rencontré ce possédé qui l’a tuée ». « Ma mère se liait facilement d’amitié avec tout le monde. Elle engageait facilement la conversation. Mes parents s’étaient ainsi liés d’amitié avec le Wali de la région », poursuit-elle.

À lire : Meurtre d’une touriste française à Tiznit : le présumé auteur soupçonné de terrorisme

Stella a par ailleurs remercié le gouvernement marocain qui a aidé sa famille. « On n’a aucun grief vis-à-vis de l’État marocain ou des Marocains. […] Le Maroc a tout fait pour nous venir en aide », affirme-t-elle, estimant qu’« on ne peut pas condamner un peuple pour un illuminé ».

Mots clés: France , Homicide , Tiznit , Agadir

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact