Recherche

France : les choses se précisent pour les couples binationaux non mariés

© Copyright : DR

19 septembre 2020 - 17h20 - Monde

Les couples binationaux non mariés qui n’ont pas la reconnaissance administrative de leur relation et sont séparés par la crise sanitaire liée au Covid-19 et la fermeture des frontières françaises, marocaines recevront bientôt les premiers "laissez-passer" pour être à nouveau réunis. Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères est porteur de ce message.

"Il y a une procédure qui a été mise en place début août. Elle n’est pas satisfaisante parce qu’elle est trop lente et n’a pas permis de répondre à ces problèmes", a admis sur France Inter le nouveau secrétaire d’État aux Affaires européennes, Clément Beaune. Cette première procédure dérogatoire était jugée "trop compliquée". Par conséquent, sa mise en place au sein du réseau consulaire n’a pu être effective.

C’est pourquoi il a été décidé, a expliqué M. Beaune, de la mise en place des premiers "laissez-passer" dans les tout prochains, afin de permettre aux couples maroco-français, algéro-français, etc, séparés par la pandémie du coronavirus depuis plus de six mois de se réunir à nouveau. Il espère qu’en fin de semaine, début de semaine prochaine, les premiers laissez-passer seront disponibles. Sont concernés par cette procédure dérogatoire les couples franco-étrangers non-mariés, non pacsés et qui n’ont pas fait reconnaître leur concubinage, est-il précisé.

En juin, ces couples avaient lancé une campagne internationale baptisée "Love is not tourism" (L’amour n’est pas du tourisme), afin de se faire entendre. Cette nouvelle annonce est loin de les rassurer. "Dans ce contexte, et avec une situation toujours aussi désespérante pour les couples et familles séparées, malgré les propos de M. Beaune, le collectif demeure dans l’attente d’actes", a déclaré à l’AFP Fabien Lefevre, l’un des représentants dudit collectif.

Mots clés: France

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact