Recherche

France : Un Marocain maire de Paris ?

Mounir Mahjoubi

10 mars 2019 - 12h00 - Monde

2020 pourrait être l’année où un Mounir Mahjoubi, né de parents marocains, deviendra maire Paris. Déjà secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi vient de révéler qu’il se portera candidat à la présidence de la mairie de la capitale française.

« Oui, je serai candidat à l’investiture. Certains n’osent pas le dire, mais il ne faut pas avoir de fausse pudeur. Je serai candidat dès que le processus de désignation sera ouvert », a affirmé Mahjoubi , qui fait partie des rangs de LREM (La République en marche) dans un entretien accordé au Parisien, le 7 mars, en parlant de son ambition de briguer la mairie de Paris. L’actuelle maire est Anne Hidalgo, du PS (Parti Socialiste).

Mahjoubi, s’il est élu, place tout en haut de ses priorités les questions de logement et, dit-il, « en commençant par ceux qui sont à la rue ». Selon Mounir Mahjoubi, Paris serait la plus belle ville du monde « mais quelque chose ne fonctionne pas ». En outre, il souhaite qu’il y ait des agents de propreté dans chaque quartier. Autre point, Mahjoubi souhaite qu’il y ait « une police de Paris qui soit dans le dialogue permanent avec les citoyens et capable de faire ce que la police nationale ne peut pas réaliser : par exemple, revenir à froid le lendemain après d’un incident pour en parler avec les gens ».

Notons par contre que cela a quelque peu irrité l’Elysée, car il n’aurait informé personne de son intention de se porter candidat pour les municipales parisiennes. Le Parisien a écrit à ce sujet : « Il a pris tout le monde par surprise ! Il a fallu l’article paru sur le site du Parisien, mercredi soir, pour qu’Emmanuel Macron découvre l’officialisation de l’entrée de Mounir Mahjoubi en campagne pour les municipales à Paris. Car le secrétaire d’État chargé du Numérique n’a pas pris la peine de prévenir l’Élysée, pas plus que Matignon, de son initiative… Le Premier ministre, Édouard Philippe a, lui, appris la nouvelle en direct sur le plateau de BFMTV ». Le Premier ministre l’aurait d’ailleurs illico presto convié à un entretien en tête-à-tête.

Par contre, Mahjoubi a révélé qu’Edouard Philippe ne l’a nullement sermonné. Le Parisien dévoile ses propos : « On a parlé de ce qu’il attendait de mon engagement en tant que ministre. Il aurait apprécié que je le prévienne d’une interview comme celle-là mais je n’avais pas l’impression de faire un coup politique. »

Benjamin Griveaux ou encore Cédric Villani sont de sérieux candidats qu’il devra fort probablement affronter.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact