Espagne : des policiers poursuivis pour trafic de haschich marocain

28 juin 2021 - 09h40 - Ecrit par : A.P

Trois agents de la Garde civile ont été arrêtés et poursuivis pour corruption et complicité avec un réseau de trafic de haschich du Maroc vers l’Espagne. Les mis en cause ont perçu 7 500 euros chacun pour ne pas intercepter un bateau transportant 750 kilos de haschich.

Le service des affaires intérieures de la Garde civile a ouvert une enquête sur « les actes de corruption policière liés à des organisations criminelles de trafic de stupéfiants entre le Maroc et l’Espagne », rapporte Europa Press. Des agents auraient « formé un groupe organisé qui faisait entrer de stupéfiants dans le pays, en collaboration avec différentes organisations de trafic de drogue », indique l’acte d’accusation établi par le ministère public. De façon concrète, ces agents « devaient assurer la sécurité pendant le transport de la drogue jusqu’à son déchargement, en signalant aux membres du réseau de trafic, les dispositifs de sécurité, les horaires et les lieux des patrouilles » pour leur permettre de les contourner, indique le parquet.

Un agent se chargeait principalement de contacter les organisations criminelles et de leur fournir les informations nécessaires et se faisait payer « en fonction des services requis », précise le procureur qui ajoute que les deux autres agents « collaboraient avec lui, suivaient ses consignes et obtenaient en retour leur récompense ». Six autres personnes, soupçonnées d’avoir des liens avec des organisations criminelles engagées dans le trafic de haschich, sont également accusées et poursuivies.

À lire : Espagne : traque des "narco-voiliers" : 9 arrestations et plus de 30 tonnes de haschich saisies

L’enquête a permis de découvrir que dans l’une de ces transactions, « les gardes civils accusés ont perçu 7 500 euros chacun » pour laisser entrer à Motril un bateau transportant 750 kilos de haschisch. Des téléphones, une somme d’argent, différentes drogues, des boîtes d’anabolisants et de médicaments, ainsi que des véhicules ont été retrouvés aux domiciles des mis en cause après leur perquisition.

Le parquet, qui accuse les trois agents de complot en vue de commettre un crime contre la santé publique, d’appartenance à un groupe criminel, de manquement aux obligations républicaines, a requis contre chacun d’eux neuf ans de prison et d’être interdits d’emploi ou de charge publique pendant 25 ans. Quant aux autres accusés, poursuivis pour infractions à la santé publique, de complot et d’appartenance à un groupe criminel, il réclame des peines allant de cinq à neuf ans de prison et le paiement des amendes. Le procès démarre ce lundi 28 juin et va se poursuivre les 1, 2 et 5 juillet à l’Audience de Malaga, informent des sources judiciaires.

Tags : Espagne - Drogues - Trafic - Haschich

Aller plus loin

Rabat : un policier arrêté pour vol

Un gardien de la paix en service à Rabat fait actuellement l’objet d’une enquête pour son implication présumée dans une affaire de vol.

France : des élus locaux impliqués dans un trafic de drogue depuis le Maroc

La police française a démantelé le week-end dernier un important réseau de trafic de drogue en provenance du Maroc, très actif dans la région parisienne et plus précisément à...

Une centaine de trafiquants de haschich marocain arrêtés en Espagne

La Garde civile espagnole a arrêté samedi, une centaine de trafiquants de drogues dans le cadre d’une opération internationale contre le trafic de drogue en provenance du Maroc....

Espagne : un policier accusé de trafic de haschich marocain

Un garde civil a rejeté lundi les accusations de trafic de drogue portées à son encontre pour des faits remontant à 2012 au port d’Esombreras, à Carthagène, et impliquant 17 autres...

Nous vous recommandons

L’armée algérienne arrête des membres du Polisario en fuite vers le Maroc

L’armée algérienne a arrêté quatre membres du Polisario dans les camps sahraouis de Lahmada alors qu’ils tentaient probablement de rejoindre le Maroc. Ils ont été placés en détention dans une base militaire algérienne à...

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

L’indice des prix à la consommation(IPC) a enregistré une hausse de 0,8 % au cours du mois d’août 2021, comparé au même mois de l’année dernière, mais en stagnation par rapport à juillet.

Pour Julien Dray, le roi Mohammed VI est la personnalité de l’année 2021

L’ancien député socialiste, Julien Dray, un des fondateurs de SOS Racisme, a désigné le roi Mohammed VI comme personnalité de l’année 2021. Les actions phares du souverain motivent ce choix.

Royal Air Maroc peu optimiste, malgré la reprise des vols

Royal Air Maroc (RAM) affiche peu d’optimisme quant à un retour à la normale très rapidement. Les perspectives chez la compagnie aérienne nationale sont peu positives.

Ryanair dévoile les meilleurs hotspots marocains pour l’été 2022

La compagnie aérienne Ryanair promet la destination Maroc. La low cost irlandaise a dévoilé les meilleurs hotspots marocains pour l’été 2022.

Décès de Abdelmounaim El Jamaï, un des pionniers de la chanson marocaine (vidéo)

Le monde de la musique marocaine est en deuil. L’artiste-chanteur, Abdelmounaim El Jamaï, est décédé dimanche à Rabat des suites d’une longue maladie. Il avait 73 ans.

Les chrétiens marocains heureux du départ des islamistes

Les chrétiens marocains savourent le départ des islamistes du PJD, parti au pouvoir depuis 10 ans. Ils saluent l’ascension des partis libéraux, notamment le Rassemblement national des indépendants (RNI) dirigé par le milliardaire Aziz Akhannouch, désormais...

Maroc-Royaume-Uni : le câble électrique sous-marin opérationnel d’ici 2030

Le projet de construction d’un câble sous-marin reliant le Maroc au Royaume-Uni se précise. Il permettra de fournir de l’énergie au Royaume-Uni depuis une centrale solaire et éolienne de 10,5 GW qui sera installée dans la région de Guelmim Oued Noun et sera...

L’aéroport d’Agadir accueille de nombreux MRE

Suite à la réouverture officielle des frontières, le trafic aérien a repris à l’aéroport d’Agadir. Les premiers passagers ont foulé le sol marocain en provenance de Las Palmas et de la France.

Relâchement des gestes barrières : la police va sanctionner plus sévèrement

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, appelle à la vigilance et au respect des mesures barrières contre la propagation du Covid-19. Cet appel survient après celui lancé par son homologue de la Santé contre « une probable rechute épidémiologique »...