Recherche

Maroc : des gendarmes et des militaires éclaboussés par une affaire de drogue

© Copyright : DR

20 août 2019 - 18h40 - Société

Plusieurs gendarmes et des officiers de l’armée marocaine seraient impliqués dans le trafic international de cocaïne. Bien d’autres éléments de la Gendarmerie royale, mêlés au trafic de drogue, seraient recherchés par la police.

Une affaire de drogue éclabousse la grande muette. A en croire le journal Assabah, les faits remontent au 15 août 2019. En effet, à cette date, plus de 3 tonnes de cocaïne, cachées dans plusieurs colis, avaient été retrouvées sur la plage de Sidi Rahal dans la province de Berrechid (à 123 km au sud de Rabat). Les autorités locales et les gendarmes étaient arrivés sur les lieux et une enquête avait été ouverte sous le contrôle du parquet.

Cependant, chose curieuse, nul ne connaît, à ce jour, ’’ l’origine et le sort de cette grande quantité de cocaïne" jusqu’à, présent, fait observer le média qui rappelle que cette importante prise est intervenue une semaine après la découverte de 37 paquets de cocaïne sur une plage située entre les villes de Salé et de Mehdia, près de la capitale, Rabat.

Dès lors, la même source conclut que les officiers de l’armée marocaine sont accusés d’avoir volé une grande quantité de ce produit prohibé, saisi à Rabat.

Evoquant le rapport annuel de l’agence onusienne basée à Vienne, le journal indique que la plupart des quantités de résine de cannabis, produites au Maroc (l’un des principaux producteurs de résine de cannabis en Afrique), sont expédiées par l’Espagne où elles sont introduites par la contrebande sur les autres marchés de la région.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact