Recherche

Maroc : l’homme aux 423 tonnes de drogue dénonce des gendarmes

© Copyright : DR

29 novembre 2019 - 14h10 - Société

Le trafiquant de drogue impliqué dans une affaire de trafic international de drogue instruit par le tribunal de Rabat fait des confidences sur son modus operandi. Celui-ci avait dénoncé une cinquantaine de gendarmes avec qui il avait collaboré pour introduire plus de 423 tonnes de drogue vers l’Europe.

Il y a deux mois, le trafiquant de drogue avait désigné une cinquantaine de gendarmes comme complices. Celui qui avait été condamné à 10 ans de prison dans une autre affaire de trafic en 2016, a livré des secrets sur l’écoulement de plus de 423 tonnes vers toute l’Europe, entre 2009 et 2016.

Selon les confidences du principal accusé, les cargaisons de drogue, dissimulées dans des camions transportant du poisson et des tomates, avaient pour point de départ plusieurs villes du Maroc, dont Dakhla, Agadir et Casablanca, vers le nord du pays et pour destination l’Espagne, rapporte le journal Al Akhbar. En amont des départs des camions, des réunions avaient été organisées entre des trafiquants de drogue marocains et européens, les propriétaires des sociétés de transport et un colonel de la gendarmerie, qui avait pour tâche de sécuriser la route des véhicules.

Par ailleurs, deux autres trafiquants purgeant des peines allant de 6 à 12 ans de prison ont confié que le baron de la drogue leur avait fait du chantage avant le procès pour empêcher la divulgation des informations qui pourraient susciter la réouverture de leurs dossiers. Il leur a réclamé une somme s’élevant à 3,3 millions de dirhams et 1,2 million contre son silence.

De leur côté, les gendarmes et les autres trafiquants impliqués dans cette affaire de trafic international de drogue ont rejeté en bloc les accusations qui pèsent sur eux. Ils privilégient plutôt l’hypothèse de vengeance.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact