La Guardia civil arrête plusieurs pécheurs marocains près de Sebta

23 avril 2021 - 10h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le service maritime de la garde civile a renforcé le contrôle des bateaux de pêche marocains, face à l’utilisation de filets par les pêcheurs marocains, causant des dégâts importants au niveau de la faune maritime. En témoigne le massacre de dauphins enregistré ces derniers jours dans les eaux de Ceuta.

Les agents de la Garde civile ont intercepté une demi-douzaine de bateaux de pêche marocains dans les eaux de Ceuta, rapporte El Faro de Ceuta. Les six bateaux de pêche marocains ont été conduits sur les installations du port de Ceuta, escortés par quatre patrouilleurs. Les autorités compétentes procéderont à leur inspection et décideront de leur sort en cas de violation constatée de la réglementation en vigueur.

La Garde civile a retrouvé sur ces bateaux marocains un grand nombre de poissons interdits de pêche, dont des espadons, qui seront livrés à la Croix-Rouge. Quant aux pêcheurs, ils ne seront pas détenus et ne subiront pas de sanctions économiques éventuelles, car ils n’ont pas de salaire.

Selon le CECAM, neuf cétacés (dauphins, globicéphales et autres espèces) ont été retrouvés morts dans les eaux de Ceuta cette semaine. Les pêcheurs espagnols, qui se plaignent de la situation, demandent aux autorités de prendre leurs responsabilités.

En 1992, l’ONU a interdit l’utilisation de filets dérivants de plus de 2,5 kilomètres. Dix ans après, l’Union européenne (UE) a prononcé la même interdiction. Le Maroc est entré dans la dynamique à partir de 2011. Mais dans la pratique, les pêcheurs marocains continuent d’utiliser ces filets.

Sujets associés : ONU - Ceuta (Sebta) - Pêche - Maritime - Guardia Civil

Aller plus loin

La Russie et le Maroc signent un nouvel accord de pêche

Un accord de partenariat maritime vient d’être adopté entre une commission parlementaire marocaine et la Russie. Ce document prend la place de l’accord de 2016 qui a connu son...

Les pêcheurs marocains accusés de tuer des dauphins à Sebta

Le Centre d’études et de conservation des animaux marins (CECAM) a annoncé dimanche la découverte d’un dauphin et d’un globicéphale morts dans la zone de pêche habituelle des...

Pêche : le Maroc veut durcir son arsenal juridique

Le gouvernement marocain entend durcir son arsenal juridique relatif à la lutte contre la pêche illégale. Un avant-projet de loi modifiant et complétant le Dahir formant...

Sebta se plaint des bateaux de pêche marocains

Des bateaux de pêche marocains naviguant sans autorisation ont été aperçus dans les eaux espagnoles près de Ceuta. Aucune réaction officielle pour l’instant, mais des habitants...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Les MRE doivent prendre les billets retour à l’avance

Tanger Med a informé les MRE que dans le cadre de la phase retour de l’opération Marhaba 2022, ils devront se munir, avant de se rendre au port, d’un billet de retour délivré par leur compagnie maritime, précisant une date et heure de voyage fermes.

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.