Recherche

La Guardia civil arrête plusieurs pécheurs marocains près de Sebta

© Copyright : DR

23 avril 2021 - 10h00 - Société - Par: A.P

Le service maritime de la garde civile a renforcé le contrôle des bateaux de pêche marocains, face à l’utilisation de filets par les pêcheurs marocains, causant des dégâts importants au niveau de la faune maritime. En témoigne le massacre de dauphins enregistré ces derniers jours dans les eaux de Ceuta.

Les agents de la Garde civile ont intercepté une demi-douzaine de bateaux de pêche marocains dans les eaux de Ceuta, rapporte El Faro de Ceuta. Les six bateaux de pêche marocains ont été conduits sur les installations du port de Ceuta, escortés par quatre patrouilleurs. Les autorités compétentes procéderont à leur inspection et décideront de leur sort en cas de violation constatée de la réglementation en vigueur.

La Garde civile a retrouvé sur ces bateaux marocains un grand nombre de poissons interdits de pêche, dont des espadons, qui seront livrés à la Croix-Rouge. Quant aux pêcheurs, ils ne seront pas détenus et ne subiront pas de sanctions économiques éventuelles, car ils n’ont pas de salaire.

Selon le CECAM, neuf cétacés (dauphins, globicéphales et autres espèces) ont été retrouvés morts dans les eaux de Ceuta cette semaine. Les pêcheurs espagnols, qui se plaignent de la situation, demandent aux autorités de prendre leurs responsabilités.

En 1992, l’ONU a interdit l’utilisation de filets dérivants de plus de 2,5 kilomètres. Dix ans après, l’Union européenne (UE) a prononcé la même interdiction. Le Maroc est entré dans la dynamique à partir de 2011. Mais dans la pratique, les pêcheurs marocains continuent d’utiliser ces filets.

Mots clés: ONU , Ceuta (Sebta) , Pêche , Maritime , Guardia Civil

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact