Le halal marocain à la conquête du marché russe

17 novembre 2020 - 12h00 - Ecrit par : A.S

Le marché russe du Halal pourrait offrir de nouvelles opportunités aux producteurs marocains. Dans ce sens, un nouvel accord vient d’être signé entre le Maroc et la Russie.

Pour marquer l’entrée du halal marocain sur le territoire russe, un accord de coopération a été signée entre l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), le Centre de normalisation et de certification relevant de l’Administration spirituelle des musulmans de la Fédération de Russie et le Fonds Eurasian de développement.

Selon le nouvel accord de coopération, des actions promotionnelles seront engagées pour positionner les produits halals marocains sur le marché russe, rapporte Aujourd’hui Le Maroc.

Pour Hassan Sentissi Idrissi, président de l’ASMEX, le changement des habitudes de consommation, les exigences d’une consommation saine et hygiénique imposées par la crise sanitaire, sont des atouts pour la réussite de ce challenge. Poursuivant sa déclaration, il a assuré que les produits certifiés halal sont des produits de meilleure qualité avec des normes de production plus sûres pour la santé.

Sous exploité depuis de nombreuses années, le secteur des produits halals marocains représente une également une double opportunité sur le marché. Le président de l’ASMEX rappelle que l’absence d’une feuille de route freine la promotion de plusieurs entreprises qui veulent se mettre au halal. Aussi a-t-il les autorités et le secteur privé à se mobiliser pour assurer une reconnaissance mondiale au label halal marocain.

En raison de certains obstacles, dont la labellisation, le coût de la certification et bien d’autres, le label marocain peine à se frayer un chemin sur le marché russe. « Nous devons mettre en place une stratégie halal qui implique tout le monde et avec une approche inclusive », précise Abderrahim Taibi, directeur de l’Institut marocain de normalisation (Imanor).

Tags : Russie - Exportations - Halal

Aller plus loin

France : pas de "bio" pour la viande halal

Le halal n’est pas bio-compatible, indique un arrêt du Conseil d’État rendu le 31 décembre dernier. Il rejette ainsi le recours de la société Bionoor, qui commercialisait des steaks...

Belgique : un faux imam pour certifier la viande (non) Halal

Le tribunal correctionnel de Liège a condamné, mardi 3 mars, un homme d’affaires de Sprimont, Bruno Bernard, à 15 mois de prison assortie d’un sursis de cinq ans et d une amende...

Maroc : carton plein pour le financement "halal"

Au Maroc, le financement participatif tourne autour de 11,84 milliards de dirhams (+50,7%) à fin septembre dont 10,09 milliards de dirhams pour le secteur de l’immobilier....

Les abattoirs d’Île-de-France sont-ils 100% halal ?

Les allégations du chirurgien et éditorialiste Laurent Alexandre sur les abattoirs d’Ile-de-France sont fausses et erronées. Celui-ci avait affirmé qu’il existe 100% d’abattoirs...

Nous vous recommandons

Maroc : un « raqi » obsédé sexuel devant la justice

Un « raqi » de la localité de Ksar El Kébir, dans la province de Larache, obsédé sexuel, faisait subir des violences sexuelles à sa jeune femme.

Trop chargée, la fourgonnette d’un MRE se renverse en Belgique

Des pompiers ont été mobilisés pour un accident de la circulation — impliquant une camionnette en partance vers le Maroc — survenu au rond-point du Marcheur, au Bultia sur la N5 (Charleroi).

MRE : les frais de transfert d’argent dénoncés par Bank al-Maghrib

Les frais transferts d’argent de la part des Marocains résidant à l’étranger, sont très élevés. Consciente de ces abus, Bank al-Maghrib appelle à y mettre fin.

L’Espagne arrête Fikri, le plus grand trafiquant de haschich et de cocaïne

Le Marocain Fikri Amellah Agharbi, considéré comme l’un des plus importants trafiquants de haschich et de cocaïne dans le détroit, et fournisseur du clan Messi et Los Castaña, a été interpellé cette semaine par la police...

Maroc : flambée du prix du mouton de l’Aïd, les intermédiaires pointés du doigt

À quelques jours de l’Aïd Al-Adha, les prix du mouton montent en flèche au Maroc. Les intermédiaires et autres chennaqas sont pointés du doigt.

Imran Louza délaisse la France pour le Maroc

Imran Louza, joueur évoluant à Watford, a finalement choisi le Maroc après de longs mois de suspense. Une bonne nouvelle pour Vahid Halihodzic qui cherche à apporter du sang neuf à l’équipe avant les éliminatoires de la coupe du monde...

Maroc : le pass vaccinal retiré en cas de refus de la 3ᵉ dose de vaccin

Le pass vaccinal sera retiré aux personnes éligibles qui n’ont pas reçu une troisième dose de vaccin six mois après une deuxième injection du vaccin anti-Covid-19.

Tests PCR : les laboratoires privés dans le viseur des Marocains

Le ministère de la Santé fait des tests de dépistage l’un des facteurs clés dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Mais les prix que proposent les laboratoires n’encouragent pas les citoyens et n’entrent pas dans la politique du ministère de la...

Le Maroc veut contrôler l’espace aérien du Sahara

L’Espagne et le Maroc tenteront prochainement de trouver une solution au problème de la délimitation des eaux canariennes et marocaines, mais aussi des eaux du Sahara. Rabat souhaiterait offrir des contrats aux entreprises éoliennes espagnoles en...

Les exportations de la tomate marocaine vers la Russie ont baissé de 99%

Les exportations marocaines de tomates vers la Russie ont chuté de 99,86 % en cinq ans, passant de 126,48 millions de kilos vendus en 2016 à seulement 181 000 kilos en 2021.