Un haut magistrat marocain condamné pour corruption

30 octobre 2023 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le substitut du procureur général du roi de Tanger, précédemment arrêté en flagrant délit de corruption, a été condamné par la Cour d’appel de Rabat à une peine de 6 mois de prison ferme assortie d’une amende de 5 000 dirhams.

La chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Rabat a rendu cette décision la semaine dernière, rapporte le quotidien Al Akhbar, rappelant que le magistrat a été poursuivi en état d’arrestation pour corruption, abus de pouvoir et chantage. L’accusé, substitut du procureur général du roi à Tanger, a été arrêté près d’une aire de repos d’autoroute à l’entrée de la ville de Kenitra, alors qu’il réceptionnait une somme de 20 000 dirhams afin d’intervenir dans une affaire devant le tribunal de Tanger.

À lire : Maroc : un magistrat en prison pour corruption

L’affaire a éclaté à la fin du mois de juin dernier, après qu’un justiciable a appelé le numéro vert de la présidence du ministère public pour dénoncer l’accusé qui l’aurait fait chanter. L’accusé a été présenté devant le juge après un voyage en Espagne, un déplacement qu’il dit avoir effectué pour des raisons de santé. Pour certains observateurs, le magistrat avait tenté de fuir pour éviter d’être poursuivi par la justice. Au terme de l’enquête approfondie, il a été condamné le 4 septembre dernier à 6 mois de prison ferme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tanger - Corruption - Prison

Aller plus loin

Du nouveau dans l’affaire du juge de Tétouan accusé de corruption

L’affaire du juge de Tétouan, accusé de corruption, n’a pas fini de livrer ses secrets. De nouveaux suspects dont des avocats et des fonctionnaires de justice viennent d’être...

Maroc : un magistrat en prison pour corruption

Le substitut du procureur général du Roi près la cour d’appel de Tanger, récemment arrêté pour « abus de pouvoir », « corruption » et « chantage », vient d’être placé en...

Rabat : une affaire de corruption envoie une quinzaine de personnes en prison

À Rabat, plusieurs personnes dont un ancien responsable à la préfecture de Salé ont été jugées pour falsification de documents officiels et corruption. Ils ont écopé des peines...

Casablanca : des magistrats et avocats impliqués dans une affaire de corruption

La corruption gagne du terrain dans le secteur judiciaire au Maroc. Plusieurs magistrats et avocats officiant dans les tribunaux de Casablanca ont été entendus par la Brigade...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.