Hydrogène vert : l’Algérie veut concurrencer le Maroc

23 juillet 2022 - 10h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’Algérie veut concurrencer le Maroc – qui a une longueur d’avance – dans la production de l’Hydrogène vert. Elle se dit capable de répondre jusqu’à « 40 %  » des demandes européennes.

Hydrogène vert, nouveau champ de concurrence entre Rabat et Alger ? En février, le président Abdelmadjid Tebboune soulignait dans un discours lu en son nom par le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, que « l’Algérie travaille actuellement, sur la base de ces avantages comparatifs, à l’élaboration d’une stratégie nationale de développement de l’hydrogène, y compris l’hydrogène vert », sans toutefois aborder la phase d’exportation. Dans un entretien accordé en avril à l’APS, Noureddine Yassa, commissaire aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique a indiqué que l’Algérie dispose des « atouts intéressants » pour produire l’hydrogène vert. Le pays « est le meilleur placé » pour assurer l’approvisionnement de l’Europe en hydrogène vert, a récemment indiqué Boukhalfa Yaici, directeur général de Green Energy Cluster Algeria (GRP). Abondant dans le même sens, un autre haut fonctionnaire du ministère de la Transition énergétique a estimé que l’Algérie pouvait satisfaire jusqu’à « 40 % » de la demande européenne.

À lire : Le Maroc et l’Allemagne remettent le projet de l’hydrogène vert sur la table

Le voisin de l’Est entend ainsi faire concurrence au Maroc dans un domaine où le royaume s’est déjà imposé. « Le Maroc a développé un modèle énergétique favorable à la production d’hydrogène vert, basé principalement sur l’essor des énergies renouvelables. Elle a amorcé une révolution en termes de déploiement des énergies renouvelables au cours des 10 dernières années, avec des objectifs ambitieux et proactifs pour que les capacités à installer dépassent la barre des 52 % d’ici 2030, annoncées lors de la COP21 », lit-on dans « Green Hydrogen Roadmap ». Des atouts considérables qui ont d’ailleurs permis au Maroc d’être identifié par le Conseil mondial de l’énergie, dans son étude de 2018 intitulée « Roadmap Power-to-X », comme l’un des 6 pays à fort potentiel de production et d’exportation d’hydrogène et de dérivés verts.

Sujets associés : Algérie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Hydrogène vert : le Maroc pionnier en Afrique

Le Maroc se positionne peu à peu comme un véritable pionnier en matière d’énergies renouvelables. Le royaume est cité en exemple pour sa marche vers une nouvelle source d’énergie...

Exportation de l’hydrogène vert vers l’Europe : pas une aubaine pour le Maroc

Les programmes d’exportation d’hydrogène vert élaborés par le Maroc, l’Algérie et l’Égypte ne sont pas économiquement viables. C’est ce que révèle une étude réalisée par le think tank...

Hydrogène vert : le Maroc poursuit sa lancée vers la transition énergétique

D’ici 2030, le Maroc veut porter la part des énergies renouvelables à plus de 52 %. À cet effet, il a développé un modèle énergétique favorable à la production de l’hydrogène vert, en...

Le Maroc et l’Allemagne remettent le projet de l’hydrogène vert sur la table

Le Maroc et l’Allemagne ont décidé de donner une nouvelle impulsion à leur coopération bilatérale, après avoir scellé récemment les retrouvailles. L’accord germano-marocain sur...

Nous vous recommandons

Algérie

Hassan Nasrallah critique le Maroc et défend l’Algérie

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré vendredi que la visite au Maroc du ministre israélien de la Défense représente une «  menace  » pour plusieurs pays arabes d’Afrique du Nord, notamment...

Le patron de Venum qualifié de « raciste » et « manager brutal »

Des salariés ont livré des témoignages pour le moins déroutants sur Franck Dupuis, le patron de la marque Venum. L’homme est accusé de racisme envers notamment les Maghrébins et d’avoir un management...

Normalisation Maroc-Israël : un danger pour les pays du Maghreb selon un organisme marocain

Ahmed Wihmane, président de l’Observatoire marocain contre la normalisation avertit que la normalisation avec Israël est une "menace sérieuse et existentielle tant pour le Maroc que l’Algérie".

L’armée algérienne bombe le torse à la frontière avec le Maroc

Les démonstrations de l’armée algérienne près de la frontière avec le Maroc se poursuivent. Celles-ci font suite à l’annonce du royaume de construire une base militaire près de Jerada à la frontière entre l’Algérie et le...

Gazoduc Maghreb-Europe : le PP demande des comptes au gouvernement espagnol

Le Parti populaire (PP) demande des assurances au gouvernement espagnol quant à l’approvisionnement régulier en gaz après la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc.