Recherche

Les services de renseignement allemands s’inquiètent du flux de clandestins venant du Maroc

23 octobre 2018 - 21h00 - Société

Des migrants clandestins à leur arrivée en Espagne

Le Service Fédéral d’Intelligence (BCN) allemand vient de mettre en garde dans un rapport confidentiel contre la hausse inquiétante du flux migratoire originaire des pays subsahariens qui arrivent en Espagne via le Maroc.

D’après ces experts cités par le journal Bild, le Maroc a remplacé la Libye comme principal pays de départ, surtout pour les jeunes africains sans perspectives d’avenir dans leur pays d’origine.

Ces jeunes, qui crient « Boza » (triomphe) quand ils réussissent à atteindre l’Espagne pensent qu’en Europe ils peuvent facilement devenir des footballeurs professionnels et rouler en voiture de luxe.

Trois routes s’offrent aux migrants pour rejoindre l’Espagne, rapporte de son côté EFE :
. Via la mer d’Al Boran à bord de grandes embarcations pouvant accueillir jusqu’à 58 migrants ;
. Par le détroit de Gibraltar avec des embarcation pneumatiques ;
. En empruntant l’océan atlantique avec des embarcation en bois.

D’après Bild, une vingtaine d’organisations mafieuses contrôlent actuellement le flux de migrants à partir du Maroc. Ils auraient en général de bons rapports avec les autorités et chaque réseau compte environ 20 membres qui chacun peut rassembler jusqu’à 15 candidats au départ chaque mois. En tout, 6000 migrants peuvent faire la traversée à partir du Maroc.

Pour la traversée, chaque migrant paie 1.000 euros pour trois tentatives, 2.000 euros pour une garantie d’arrivée en Espagne et 4.000 euros l’option « VIP » qui permet d’arriver en Espagne en six jours au départ du Mali en passant par le Maroc.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact