Soirée chicha, incitation à la débauche et drogue à Meknès

8 février 2021 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les éléments de la police de Meknès ont interpellé, dans la nuit de jeudi 4 février 2021, 17 personnes dont trois filles, lors d’une soirée organisée dans un appartement. Parmi eux, deux frères d’un avocat poursuivis pour incitation à la débauche et consommation de drogue.

Ces interpellations font suite aux plaintes des habitants d’un immeuble où deux frères d’un avocat organisent des soirées arrosées. Le tapage nocturne causé par des personnes étrangères à cette résidence, la musique provenant de cet appartement et l’odeur de chicha qui se répandait à tous les étages étaient devenus insupportables pour eux, rapporte Al Massae.

Excédés, ils se sont plaints auprès des autorités locales. Celles-ci ont, à leur tour, informé les éléments de la police de Meknès qui sont descendus sur les lieux. Ils ont interpellé 17 personnes dont trois filles. Aussi, ont-ils procédé à la saisie de 30 narguilés et de grosses quantités d’arômes, ainsi que d’autres ingrédients utilisés pour la chicha.

Les deux principaux mis en cause, les deux frères d’un avocat, ont été placés en garde à vue. Quant aux autres prévenus, ils ont été entendus par la police et sont poursuivis en état de liberté provisoire.

Sujets associés : Drogues - Meknès - Arrestation

Aller plus loin

Arrestation de 30 jeunes filles et d’individus recherchés dans un cabaret clandestin à Beni Ansar

La police de Beni Ansar a opéré une descente dans un café transformé en cabaret clandestin très prisé par des barons de la drogue et des individus recherchés. Au total, 35...

Maroc : drame après une soirée arrosée

Deux jeunes hommes ont été interpellés et déférés, dimanche 18 octobre dernier devant le parquet général près la Cour d’appel d’El Jadida. Il leur est reproché leur implication...

Marrakech : des soirées chaudes en plein état d’urgence

Six individus dont deux femmes ont été interpellés dans une ferme près de Marrakech. Ils auraient participé à des soirées chaudes en plein état d’urgence sanitaire.

Casablanca : arrêté pour avoir tenté de corrompre un commissaire

Une enquête a été ouverte à Casablanca à l’encontre d’un homme soupçonné d’être impliqué dans une affaire d’exploitation d’un café offrant la chicha sans autorisation et pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.