Arrestation de 30 jeunes filles et d’individus recherchés dans un cabaret clandestin à Beni Ansar

20 mars 2021 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

La police de Beni Ansar a opéré une descente dans un café transformé en cabaret clandestin très prisé par des barons de la drogue et des individus recherchés. Au total, 35 personnes ont été interpellées dans ce café où boissons alcoolisées, cocaïne, poker, prostitution et strip-tease font partie des services offerts.

Le café en question est situé près du poste-frontière de Melilla. Le propriétaire est connu au niveau de sa clientèle comme un organisateur de soirées faites de strip-tease, rapporte le quotidien Assabah. Au nombre des 35 personnes arrêtées, on compte plus de filles, de même que des individus recherchés, dont l’un faisait l’objet de trois avis de recherche à l’échelle nationale. Les perquisitions ont permis de saisir du hachich, une voiture portant une fausse plaque d’immatriculation, des armes blanches, des narguilés et des instruments de musique.

Selon des sources autorisées, les cafés de chicha de Nador se sont transformés en cabarets clandestins faisant la promotion de la prostitution, le proxénétisme, des boissons alcoolisées et de la cocaïne. Ils contournent les règles et amassent chaque soir des sommes faramineuses. Le quotidien rapporte que les revenus d’un café célèbre à Nador peuvent atteindre 80 000 dirhams par soirée.

Les habitants avaient déposé des plaintes contre les propriétaires de ces cafés et lancé des appels, sur les réseaux sociaux, au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit et au directeur de la DGSN, Abdellatif Hammouchi, afin qu’ils procèdent à la fermeture de ces établissements qui se sont implantés menant des activités illégales. Selon le président de l’Association du Grand Rif des droits de l’homme, Saïd Chramti, Nador et Beni Ansar comptent le plus grand nombre de cafés de chicha dans la région. Il se réjouit de cette descente mais regrette le fait que ces genres d’opération ne sont pas suivis par l’application des mesures juridiques comme la fermeture et le retrait des autorisations.

Sujets associés : Prostitution Maroc - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : la société civile en croisade contre les cafés à chicha

Face à la prolifération des cafés à chicha à El Hajeb, les acteurs de la société civile dénoncent ce fléau qui présente de sérieux dangers sur la santé des jeunes. Ils appellent...

Un spa transformé en lieu de prostitution à Marrakech

La brigade de police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de cinq individus dans un spa transformé en un lieu de débauche.

Marrakech : faux salon de massage, vrai lieu de prostitution

La police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de tout le personnel ainsi que la propriétaire d’une salle de massage. En réalité, le massage servait d’écran à un...

Marrakech : des femmes mariées interpellées pour prostitution

Les éléments de la gendarmerie royale de la brigade de Tassoultante à Marrakech ont réussi à démanteler un réseau de prostitution impliquant plusieurs femmes mariées.

Ces articles devraient vous intéresser :

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...