L’ingénierie espagnole cherche débouchés au Maroc

13 décembre 2007 - 01h47 - Ecrit par : A.S

Bientôt les marocains pourront trouver les célèbres omelettes espagnoles à la pomme de terre, les « tortillas », dans les rayons des supermarchés et grandes surfaces. Contrairement à celles artisanales, ces tortillas sont préparées par un groupe industriel ibérique et conditionnées sous vide.

« Nous allons rapporter des échantillons d’ici janvier pour tester l’acceptabilité de notre produit », explique Luis Miguel Garcia, de la société Granada Progresa qui fabrique ces tortillas et qui est venu découvrir les opportunités au Maroc. Elle n’est pas venue seule d’ailleurs puisque d’autres sociétés se sont aussi déplacées à l’occasion d’une rencontre d’hommes d’affaires organisée par les Chambres officielles de commerce de Grenade, Santander et la Chambre espagnole de commerce et d’industrie de Casablanca les 11 et 12 décembre dans la métropole.

Plus d’une vingtaine de sociétés espagnoles étaient représentées à cette rencontre qui se poursuivra jusqu’au 15 décembre à Tanger. « C’est suite à la demande des entrepreneurs espagnols que nous avons décidé d’organiser cette manifestation », déclare-t-on auprès de la Chambre espagnole.

Ainsi, les sociétés présentes au meeting représentaient des secteurs clé de l’économie espagnole. Certaines viennent pour la première fois. D’autres cherchent à développer leur activité.

C’est le cas par exemple de la société Ditema qui regroupe plus de 102 entreprises de la région de Grenade. Ditema cherche, comme nous l’explique José Luis Alarcon Morente, son conseiller, à trouver des partenaires pour le mégaprojet de Settat, Login Park Maroc. Ce parc industriel de 300 ha sera doté à terme des dernières technologies et infrastructures : espaces verts, zone de sport, héliport...

« Nous exigeons un profil précis pour nos futurs partenaires. Nous ne cherchons nullement des investisseurs ou spéculateurs mais des hommes d’affaires du secteur industriel qui soient vraiment impliqués », tient à souligner Morente.

Pour l’instant, le projet n’en est qu’à sa première phase. Il n’y a pas encore d’espaces vendus. Par ailleurs, la gestion des résidus infectieux est un domaine qui attire également les investisseurs ibériques. Des sociétés déjà présentes sur le marché se plaignent de difficultés, notamment la disponibilité des terrains et l’implication des autorités. Cela ne les a pas empêché de développer leurs activités. Le cas de Athisa Maroc implantée à Tétouan et qui travaille avec un CHU de Casablanca. « Nous prospectons dans le secteur privé », confie Aragon Fida, directeur commercial de la société. La manipulation de ce genre de déchets requiert de gros investissements et une attention particulière au risque de voir se propager virus et microbes.

Les espagnols n’en sont pas pour autant découragés. Ils viennent de développer depuis 3 mois une unité de fabrication de raticides. Sa capacité de production est limitée pour l’instant. Entre 500 et 2.000 kg de raticides sont produits par mois.

De la laine espagnole pour contrer les chinois !

Rovi Lana est une société spécialisée dans le commerce et la transformation de laine. Leur produit « révolutionnaire » peut être mélangé avec du coton. Ce procédé existe déjà mais reste manuel. Traitée industriellement, cela donne une laine de qualité pour fabriquer des vêtements et des tapis. « Nous voulons aider l’industrie marocaine à affronter la concurrence asiatique, notamment chinoise », confie Emilio Roman Lopez, export manager de la société.

L’Economiste - Sara Badi

Tags : Espagne - Gastronomie - Importations

Nous vous recommandons

Football : convoqué en France, Amir Richardson choisit le Maroc

Appelé à porter les couleurs de l’équipe de France de football U20, Amir Richardson opte pour le Maroc. Le joueur de 19 ans qui évolue au Havre devrait remplacer le défenseur bordelais Timothée Pembélé, mais il a décliné...

La société israélienne Mehadrin veut produire des avocats au Maroc

La société israélienne Mehadrin, spécialisée dans la production et l’exportation de fruits et légumes, vient de créer une joint-venture au Maroc pour cultiver des avocats en vue d’étendre sa production en Afrique et en Amérique latine et ainsi répondre à la...

Espace aérien algérien : RAM va changer l’itinéraire de 15 vols par semaine

Suite à la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions civils et militaires, Royal Air Maroc annonce qu’environ 15 vols par semaine en direction de la Tunisie, la Turquie et l’Égypte seront réaménagés.

Licencié, Abdeslam Ouaddou réclame près de 10 millions DH au MC Oujda

L’ancien international marocain, Abdeslam Ouaddou, réclame à titre de dommages-intérêts, près de 10 millions de dirhams à la CNRL et à la FRMF, après avoir été licencié en janvier dernier de son poste d’entraîneur de la Mouloudia d’Oujda...

Deux jeunes avocats décèdent dans un grave accident de circulation près de Rabat

Un grave accident impliquant un seul véhicule s’est produit dans la nuit de mercredi 22 à jeudi 23 décembre, près de Rabat. Le bilan fait état de trois décès - deux avocats et leur chauffeur — et d’un blessé grave (leur...

Soufiane El Bakkali bat les Kenyans chez eux (vidéo)

Après avoir mis fin à l’hégémonie des Kényans sur le 3 000 m steeple, le champion olympique marocain Soufiane El Bakkali vient de s’imposer dans la même catégorie en allant battre les athlètes kényans sur leurs propres installations. C’était ce samedi au...

Nouvelle expertise dans l’affaire Tariq Ramadan

L’islamologue Tariq Ramadan accusé de viols sur quatre femmes est loin de se tirer d’affaire. La justice française a ordonné jeudi une nouvelle expertise sur une éventuelle emprise subie par ses accusatrices.

Maroc : des bonbonnes de gaz retirées du marché

Les bonbonnes de gaz de plus de 40 ans seront désormais retirées du marché. Le gouvernement a décidé de les interdire pour éviter les multiples drames dont elles sont la source.

Soluna donne des nouvelles du project éolien-blockchain à Dakhla

Installée à Dakhla pour engager le royaume sur une voie durable dans les domaines des énergies renouvelables et informatique, la société Soluna Technologies, Ltd. s’appelle désormais Harmattan Energy, Ltd. Un changement de nom qui intervient après que...

Les autorités donnent une semaine aux Marocains pour rentrer au pays

Les autorités marocaines ont annoncé la suspension des vols exceptionnels destinés à rapatrier les Marocains bloqués à l’étranger à partir du 23 décembre, suite à l’apparition du premier cas du nouveau variant d’Omicron au...