L’inquiétante multiplication des cafés à chicha à Casablanca

27 novembre 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

De nombreux Casablancais se plaignent de la prolifération des cafés à chicha ou narguilé, en particulier ceux à proximité des établissements scolaires.

Les habitants – surtout les parents – s’attendent à ce que Mohamed Mhidia, fraîchement nommé wali de Casablanca-Settat, poste qu’il a précédemment occupé dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, sévisse contre les cafés à chicha ou narguilé qui pullulent dans la métropole et proposent la chicha à leur clientèle, en particulier aux adolescents, rapporte Hespress. Ils espèrent qu’une vaste campagne sera lancée contre ces établissements à l’image des actions entreprises à Fès, Guelmim, Marrakech, El Jadida et Tanger. Si les cafés à chicha se multiplient dans la ville, c’est parce que les propriétaires de ces établissements ont des lobbies qui les défendent au sein de plusieurs institutions.

À lire :Au Maroc, des villes font la chasse à la chicha

Les inquiétudes des parents se justifient aussi par les nombreux dangers associés à la chicha, tels que l’addiction, les odeurs dérangeantes, le manque d’hygiène, le partage de la chicha, les nuages de fumée imposants inhalés par les clients ou les fumeurs passifs, ainsi que d’autres inconvénients, mais aussi les activités problématiques qui émergent dans ces établissements, notamment le trafic de drogues, la prostitution, et l’insécurité. « La fumée de la chicha représente un risque sanitaire considérable », car « inhaler une chicha équivalant pratiquement à fumer un paquet de cigarettes », expliquent les experts médicaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca

Aller plus loin

Tanger : les autorités font pression sur les cafés de la corniche

Les autorités de Tanger ont mené récemment une vaste opération contre les cafés à chicha installés illégalement sur la corniche de la ville. En tout, près de 500 narguilés et...

Tanger va sévir contre les cafés à chicha

La ville de Tanger va se pencher prochainement sur la prolifération des cafés à chicha sur les plages de la ville, notamment en cette période estivale.

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe...

Cafés à chicha au Maroc : cri d’alarme des parents d’élèves

À Tanger, les parents d’élèves se plaignent de la prolifération des cafés à chicha ou narguilé, en particulier ceux à proximité des établissements scolaires. Ils appellent les...

Ces articles devraient vous intéresser :