Cafés à chicha au Maroc : cri d’alarme des parents d’élèves

4 février 2024 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Tanger, les parents d’élèves se plaignent de la prolifération des cafés à chicha ou narguilé, en particulier ceux à proximité des établissements scolaires. Ils appellent les autorités à agir.

L’Association des parents d’élèves du collège Tariq Ibn Ziyad-Tanger s’insurge contre la présence de cafés à chicha à proximité de plusieurs institutions éducatives, dont le collège Tariq Ibn Ziyad et l’école Ahmed Shawqi. Dans une plainte formelle déposée auprès du gouverneur de la région, elle exprime des inquiétudes et demande une intervention des autorités contre un café à chicha.

À lire :L’inquiétante multiplication des cafés à chicha à Casablanca

Les inquiétudes des parents d’élèves du collège Tariq Ibn Ziyad – Tanger se justifient par les nombreux dangers associés à la chicha, tels que l’addiction, les odeurs dérangeantes, le manque d’hygiène, le partage de la chicha, les nuages de fumée imposants inhalés par les clients ou les fumeurs passifs, mais aussi les activités problématiques qui émergent dans ces établissements, notamment le trafic de drogues, la prostitution, et l’insécurité.

À lire :Tanger va sévir contre les cafés à chicha

« Certains clients de ces établissements trompent les filles et les garçons mineurs d’une manière qui suscite des craintes pour leur sécurité, sans parler de l’utilisation de langage grossier et du harcèlement des voitures passantes et stationnées près des institutions mentionnées », dénonce l’association.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Education - Restauration

Aller plus loin

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la...

L’inquiétante multiplication des cafés à chicha à Casablanca

De nombreux Casablancais se plaignent de la prolifération des cafés à chicha ou narguilé, en particulier ceux à proximité des établissements scolaires.

Tanger va sévir contre les cafés à chicha

La ville de Tanger va se pencher prochainement sur la prolifération des cafés à chicha sur les plages de la ville, notamment en cette période estivale.

Marrakech fait la chasse aux cafés à chicha

À Marrakech, les autorités locales mènent une lutte implacable contre la prolifération des cafés à chicha. Déjà de nombreux individus interpellés.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.