Polémique sur « l’islamo-gauchisme » à l’université en France

18 février 2021 - 06h40 - France - Ecrit par : S.A

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal a déclaré que «  l’Islamo-gauchisme gangrène les universités » et qu’elle allait confier une enquête au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Des propos qui ont soulevé de vives polémiques et provoqué la colère de présidents d’université.

« Je pense que l’islamo-gauchisme gangrène la société dans son ensemble et que l’université n’y est pas imperméable. L’université fait partie de la société », a déclaré la ministre sur le plateau de CNews, dimanche dernier, annonçant son souhait de confier au CNRS une enquête « sur l’ensemble des courants de recherche sur les sujets dans l’université » afin de distinguer « ce qui relève de la recherche académique de ce qui relève du militantisme, de l’opinion ». Elle évoque notamment les recherches universitaires sur le post-colonialisme.

Mardi, la ministre a été interpellée par la députée Bénédicte Taurine (LFI) qui se disait choquée « par ces chasses aux sorcières dignes d’un autre régime » lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. « J’ai été interrogée sur ce que l’on voit apparaître dans les universités à savoir des universitaires qui se disent eux-mêmes empêchés par d’autres de mener leurs recherches, leurs études », a-t-elle répondu.

Les propos de Vidal ont fait réagir la Conférence des présidents des universités (CPU). Dans un communiqué, elle a « fait part de sa stupeur face à une nouvelle polémique stérile sur le sujet de l’islamo-gauchisme à l’université », soulignant que «  l’islamo-gauchisme n’est pas un concept ». « La CPU s’étonne ainsi de l’instrumentalisation du CNRS dont les missions ne sont en aucun cas de produire des évaluations du travail des enseignants-chercheurs, ou encore d’éclaircir ce qui relève «  du militantisme ou de l’opinion  », indique l’instance. Elle réclame des « clarifications urgentes » sur l’enquête demandée au CNRS.

« L’université n’est ni la matrice de l’extrémisme, ni un lieu où l’on confondrait émancipation et endoctrinement », avait-elle déjà rétorqué en octobre, après des propos similaires de l’ancien ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Education - Islam

Aller plus loin

Valérie Pécresse propose de « casser les ghettos urbains » face à « l’islamisme rampant »

Face à «  l’islamisme rampant  », Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France appelle à «  casser les ghettos urbains  ».

France : la lutte contre l’islamisme, le cheval de bataille de Gérald Darmanin

Le nouveau ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin affiche sa détermination à lutter contre l’islamisme.

Tariq Ibn Ziyad Marocain ou Algérien ?

Tariq Ibn Ziyad est-il originaire du Maroc ou de l’Algérie ? La polémique est relancée après l’annonce de la diffusion par MBC pendant le ramadan d’une série télé sur le...

«  Islamo-gauchisme » : appel à la démission de Frédérique Vidal

Les déclarations de la ministre française de l’Enseignement supérieur sur l’«  islamo-gauchisme » continuent de susciter de vives réactions. Plus de 600 universitaires ont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Le ramadan commence le lundi 11 mars 2024 en France

C’est officiel : le mois de Ramadan débutera lundi 11 mars 2024 en France, a annoncé le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Cette date a été déterminée après observation scientifique et calcul astronomique.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce dimanche

Les Marocains sont fixés ce dimanche 10 mars sur le début et la fin du ramadan. Quand commence le mois sacré au Maroc ?

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.