Italie : quatre Marocains condamnés pour exploitation de migrants

15 février 2020 - 08h20 - Monde - Ecrit par : G.A

Quatre Marocains ont été accusés, le mercredi 12 février, d’exploitation des migrants dans les vignobles, rapportent les médias italiens. Ils auraient créé une association criminelle, qui leur permet de se faire de l’argent sur le dos des migrants, en les faisant travailler, sans assurance, ni protection sociale.

11 heures de travail par jour dans les vignes, sans manger et sans se reposer, pour trois euros l’heure. Une enquête de la police de Venise a conduit à la délivrance de 4 mesures conservatoires, avec obligation de séjour. Les étrangers employés travaillent dans des conditions inhumaines et sont exploités, de jour comme de nuit. Ils sont nombreux à subir, sans se donner le courage de dénoncer la situation, espérant obtenir en contrepartie, un permis de séjour.

Certains ont quand même trouvé la force de dénoncer l’exploitation dont ils sont victimes, et ont pu obtenir la fameuse carte de séjour pour des raisons de justice, mais aussi grâce à la collaboration avec "NEF", une association basée à Venise, qui offre un soutien aux étrangers et aux immigrants clandestins.

Certains de ceux qui se sont rebellés, ont été battus, tandis que d’autres, victimes d’accidents, ont été contraints de reprendre le travail le lendemain, avec des bandages et des ecchymoses.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Venise

Aller plus loin

Un Marocain arrêté pour esclavagisme moderne en Espagne

La police de Murcie a arrêté un Marocain de 39 ans, accusé d’avoir agressé sexuellement et exploité une Marocaine pendant environ deux ans et demi.

Espagne : un Marocain arrêté pour exploitation de migrants

La police nationale a arrêté un homme d’affaires marocain accusé d’exploiter ses employés, également d’origine marocaine. Il payait à l’un d’eux la somme de 150 euros pour...

Italie : un Marocain à la tête d’un réseau exploitant illégalement des migrants

Les agents de la protection du travail en Italie ont arrêté un ressortissant marocain qui servait d’intermédiaire dans l’exploitation de travailleurs marocains dans des champs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.