Recherche

L’Italie veut accélérer l’expulsion des Marocains

© Copyright : DR

7 octobre 2019 - 06h20 - Monde

A la recherche de stratégies pouvant permettre le rapatriement des migrants, le Gouvernement italien vient de publier un nouveau décret incluant 13 pays, dont le Maroc et la Tunisie. Le Ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Mayo, lors d’une conférence de presse, a annoncé se rendre prochainement en Tunisie et au Maroc afin de discuter du renforcement des accords sur le rapatriement des migrants.

Selon les propos du Ministre italien des Affaires étrangères, la Tunisie, l’Albanie, l’Algérie, la Bosnie-Herzégovine, le Cap-Vert, le Kosovo, le Ghana, la Macédoine du Nord, le Maroc, le Monténégro, le Sénégal, la Serbie et l’Ukraine sont les pays inclus dans le nouveau décret gouvernemental qui raccourcit les procédures de rapatriement.

Le voyage imminent de Luigi Di Mayo en Tunisie et au Maroc s’inscrit, selon la presse locale, dans le cadre du renforcement des accords existant entre l’Italie et ces deux pays en vue de faciliter le rapatriement des migrants en situation irrégulière.

Plusieurs centaines de migrants clandestins marocains sont arrivés en Italie au cours de cette année, selon des données publiées par la mission de l’Organisation internationale pour les Migrations.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact