Recherche

Jacques Chirac : "Paris peut mieux faire" à propos des consulats de France

© Copyright : DR

15 mars 2002 - 13h29 - Monde

Le Président français, M. Jacques Chirac, a déclaré jeudi que S.M. le Roi Mohammed VI conduit son pays de façon “admirable et étonnante”, soulignant que c’est un Souverain “moderne, généreux, responsable, qui fait partie de sa génération”.Le Président Jacques Chirac, qui a reçu à l’Elysée pendant plus d’une heure les membres de l’Association “Trait d’Union Maroc-Europe”, présidée par Mehdi Qotbi, a évoqué avec l’assistance les changements en cours au Maroc et constaté que “le Roi Mohammed VI conduit un changement encadré par une continuité”.

Le Souverain conduit son pays d’une façon admirable et étonnante”, a relevé le Président Jacques Chirac, affirmant que le Maroc qui fait face à des défis “est en de bonnes mains”.

Le Président, cité par Catherine Colonna, porte-parole de l’Elysée, a longuement discuté avec les membres de l’Association de la situation dans leur pays d’origine et des derniers développements de la question du Sahara ainsi que de la situation de la Communauté marocaine en France.

Sur la question du Sahara, Mme Catherine Colonna a indiqué que le Président, qui connaît bien le dossier, a fait part aux membres de l’Association du soutien de la France aux efforts du secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan et de son envoyé personnel, M. James Baker, tout en précisant que M. Chirac “prend en compte la position marocaine”.

M. Chirac a évoqué aussi l’entretien téléphonique entre S.M. le Roi Mohammed VI et le Président américain, M. George Bush sur la question du Sahara indiquant que “George Bush était impressionné par la qualité de l’échange”, a rapporté pour sa part le secrétaire général de l’Association, M. Abdelmajid Tazlaoui, à l’issue de cette rencontre.

A cette occasion, “le Président Jacques Chirac a rendu hommage au Souverain et souligné la crédibilité de S.M. le Roi Mohammed VI sur la scène internationale”, a ajouté M. Tazlaoui.

Ont été également évoqués au cours de cette rencontre les relations du Maroc avec l’Europe, l’immigration, l’éducation, la sécurité qui domine le débat électoral, la politique de l’accueil dans les consulats de France au Maroc et la question de l’égalité des chances lors des concours d’admission à des postes de responsabilités dans les administrations françaises.

Evoquant les relations Maroc-Union européenne, M. Chirac a regretté que l’Europe soit tirée de plus en plus vers l’est et rappelé qu’au sein de l’UE, la France a demandé avec insistance que l’aide au développement soit repartie de manière équilibrée entre pays de l’Est de l’Europe et pays du Sud de la Méditerranée.

S’agissant des conditions de délivrance des visas, M. Chirac a rappelé que les consulats français au Maroc ont été rénovés pour faciliter l’accueil des Marocains sur le territoire français.

Quant aux comportements non conformes à l’image de la France et qui occasionnent de l’incompréhension entre les Etats amis, M. Chirac a reconnu qu’il y a des efforts à faire dans ce domaine.

Le Président Chirac a par ailleurs appuyé le projet de l’Association portant sur l’édification d’un grand mémorial destiné à honorer les combattants originaires du Maghreb et de l’Afrique qui sont morts pour la France au cours des deux guerres mondiales.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série d’entretiens initiés par “Trait d’Union” avec les principaux responsables politiques français. Les membres de l’Association ont été reçus par des responsables politiques français toutes tendances confondues, notamment Renaud Dutreil, Jean-Pierre Chevènement, Michèle Alliot-Marie, Noël Mamère et François Hollande.

Le Matin

Mots clés: France , Ambassades et consulats , Jacques Chirac

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact