Recherche

Clap de fin pour le journal Akhbar Al Yaoum

© Copyright : DR

15 mars 2021 - 23h20 - Maroc - Par: S.A

Le bureau syndical du quotidien Akhbar al-Yaoum réclame un audit des finances de Media 21 suite à l’annonce de la suspension brutale du journal pour des raisons économiques. Ces raisons évoquées par Toufik Bouachrine sont loin de convaincre les travailleurs, qui dénoncent une décision «  incompréhensible  ».

Cette annonce a été faite dimanche par le propriétaire du journal Toufik Bouachrine, arrêté le 23 février 2018 et incarcéré la prison de Casablanca, puis condamné notamment pour « traite d’êtres humains », « abus de pouvoir à des fins sexuelles », « viol et tentative de viol ». Sur la page Facebook du groupe Média21, propriétaire d’Akhbar al-Yaoum, il a été expliqué que la suspension de la parution du journal est liée à des raisons économiques.

L’ancien rédacteur en chef du journal, Younes Masskine peine à y croire. Il dénonce « un sabotage intérieur » et évoque « des problèmes de trésoreries que le journal pouvait surmonter ». Il affirme que les dirigeants du journal « avaient suffisamment de ressources en banque pour garantir la prochaine paie des salariés du journal et assurer sa propre pérennité ».

Dans un communiqué, le bureau syndical du journal dénonce une décision «  incompréhensible  », prise « soudainement et sans préavis ». Raisons économiques ? Pour lui, il s’agit « de faibles excuses qui privent les journalistes de leurs droits, et qui se sont sacrifiés pendant près de trois ans pour que le quotidien continue de paraître. » Les employés d’Akhbar al-Yaoum « se sont vu promettre qu’ils seraient payés », mais « leurs arriérés de salaires ainsi que leur statut administratif auprès de la CNSS n’ont pas été réglés en raison de la mauvaise gestion de l’équipe dirigeante », déplore le bureau.

Le bureau dénonce par ailleurs le refus d’Asma Bouachrine « de s’asseoir à la table de dialogue afin de trouver une solution pour le paiement de l’intégralité des traitements des salariés de l’entreprise, sachant qu’elle n’a pas communiqué avec les travailleurs depuis qu’elle a pris la direction du journal ». Il appelle les autorités concernées à « soumettre les finances de Media 21 à un audit financier, afin de déceler les déséquilibres administratifs et financiers qui ont mis plus de 50 familles en situation de précarité ».

Mots clés: Presse , Taoufik Bouachrine , Akhbar Al Yaoum

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact