Tétouan : des juifs marocains arnaqués dans une opération immobilière

28 septembre 2022 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des juifs marocains ont été victimes d’une arnaque immobilière à Tétouan orchestrée par un vaste réseau spécialisé dans l’escroquerie et la spoliation immobilière. Son cerveau a été arrêté puis placé en détention.

Tout est parti de la découverte de transactions financières louches, de chèques sans provision, de l’implication d’un célèbre notaire de la place, déjà accusé dans de nombreuses autres affaires de spoliation immobilière et de falsification de documents officiels ainsi que d’autres soupçons de blanchiment d’argent. Impliqué dans une autre affaire, ce notaire séjourne en prison. Les investigations de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) de Tétouan ont porté leurs fruits : le cerveau d’un vaste réseau spécialisé dans l’escroquerie et la spoliation immobilière a été arrêté puis placé sous dépôt à la prison locale de Tétouan, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

À lire : Grosse arnaque immobilière à Benslimane, des responsables en prison

De nombreuses plaintes ont été déposées contre celui qu’on surnomme « Lekhnaïfri » dans diverses affaires de falsification de titres fonciers appartenant à des Juifs marocains et d’usage de faux documents dans des transactions immobilières illégales. Soupçonné d’être derrière d’autres escroqueries portant sur des sommes d’argent colossales, il sera à nouveau entendu par la BNPJ.

Sujets associés : Tétouan - Prison - Spoliation immobilière au Maroc - Arrestation

Aller plus loin

Arnaque immobilière au Maroc : peine alourdie en appel pour le président d’une amicale

La Cour d’appel de Rabat a alourdi la peine prononcée à l’encontre du président d’une amicale à Harhoura condamné à quatre ans de prison ferme en première instance pour...

Une arnaque immobilière à El Jadida

La police d’El Jadida a arrêté un individu accusé d’avoir arnaqué plusieurs potentiels acquéreurs de biens immobiliers qui lui ont versé des sommes d’argent conséquentes en...

MRE : les plaintes pour arnaque immobilière ont grimpé de 45 % en 2021

En 2021, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont déposé 290 plaintes liées à des spoliations de biens immobiliers au Maroc, contre 200 plaintes recensées l’année dernière...

Fraude immobilière à Tanger : deux ans de sursis pour un agent d’autorité

La cour d’appel de Tanger vient de condamner à deux ans de prison avec sursis un agent d’autorité accusé de falsification des documents de propriété d’un immeuble appartenant à...

Ces articles devraient vous intéresser :