MRE : les plaintes pour arnaque immobilière ont grimpé de 45 % en 2021

24 novembre 2021 - 21h00 - Economie - Ecrit par : A.P

En 2021, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont déposé 290 plaintes liées à des spoliations de biens immobiliers au Maroc, contre 200 plaintes recensées l’année dernière par le ministère de l’Intérieur.

Les plaintes des MRE pour spoliations immobilières ont augmenté de 45 %, indique un récent rapport de l’Inspection générale du ministère de l’Intérieur. Ces plaintes déposées au niveau des ambassades et consulats du royaume, sont étudiées et renvoyées aux autorités compétentes marocaines qui, après avoir mené toutes les recherches nécessaires, se chargent d’apporter des éléments de réponses aux plaignants.

À lire : Nador : des MRE arnaqués dans une opération immobilière

Les plaintes proviennent le plus des MRE des Pays-Bas, de la Belgique et de la France, fait savoir Al Oâmk. Dans le détail, les consulats marocains aux Pays-Bas ont déjà reçu cette année 30 plaintes de Rotterdam, 28 d’Amsterdam, 23 de Den Bosch, et 21 plaintes d’Utrecht. Au Maroc, la province de Nador est la plus citée dans ces plaintes avec 40 dossiers. Elle est suivie de Driouech avec 28 plaintes et d’Al Hoceima avec 20 plaintes.

À lire : Au Maroc, les spoliations immobilières ont encore de beaux jours devant elles

Selon le rapport du département de l’Intérieur, 27,2 % des plaintes portent sur des spoliations de biens immobiliers. Le document note 44 plaintes sur des litiges immobiliers, 38 sur des dossiers d’aménagement et de construction, 18 sur les terres collectives et 6 sur des agissements de certains agents d’autorité.

Sujets associés : Immobilier - France - Belgique - Pays-Bas - Transferts des MRE - Arnaque

Aller plus loin

La Belgique enquête sur les biens des Marocains au Maroc

Plusieurs bénéficiaires de logements sociaux en Belgique sont également propriétaires de biens immobiliers à l’étranger, notamment au Maroc. C’est ce qu’a révélé une enquête...

Tétouan : des juifs marocains arnaqués dans une opération immobilière

Des juifs marocains ont été victimes d’une arnaque immobilière à Tétouan orchestrée par un vaste réseau spécialisé dans l’escroquerie et la spoliation immobilière. Son cerveau a...

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement...

Marhaba 2022 : hausse des plaintes des MRE à la Fondation Hassan II

La Fondation Hassan II, principal organisateur de l’opération Marhaba 2022 a été déjà saisie de 900 plaintes adressées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Un chiffre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

Immobilier : des exonérations en faveur des futurs propriétaires ?

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch étudie sérieusement la possibilité d’encourager les futurs propriétaires, en remplaçant les exonérations fiscales en faveur des promoteurs immobiliers, par une aide financière directe aux familles.

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Tranferts records des Marocains du monde

Malgré une conjoncture économique difficile liée à la tension russo-ukrainienne, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient augmenter de 12,9% cette année pour dépasser les 105 milliards de dirhams, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Les transferts des MRE se maintiennent en hausse

Les transferts effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont augmenté de 28,6 % par rapport à février 2022. C’est ce que précisent les indicateurs mensuels des échanges extérieurs de l’Office des changes.

Immobilier : voici la tendance des prix à Tanger

Pour le compte du deuxième trimestre de l’année en cours, Bank Al Maghrib a livré ses tendances sur l’immobilier à Tanger, dans son Indice des prix des actifs immobiliers.

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.