Driss Smaïli ouvre le 300ème kiosque à Paris

5 mars 2007 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : L.A

Pour stopper la fermeture des points de vente de journaux, un plan de création a été mis en place.

Driss Smaïli, Marocain de 51 ans, est un homme heureux. Hier, il était le héros de l’ouverture du 300e kiosque de presse parisien, situé en l’occurrence au 22, rue de Turenne en plein coeur du Marais. Bertrand Delanoë, le maire de Paris, entouré du maire du IVe arrondissement, des représentants des NMPP (Nouvelles Messageries de la presse parisienne) et des éditeurs des grands journaux, dont Francis Morel, directeur général du Figaro et président du Syndicat de la presse quotidienne nationale, était venu pour l’occasion. « La présence d’un kiosque est synonyme de convivialité urbaine et de création de lien social. La proximité d’une offre de journaux est également une garantie de démocratie », a indiqué le patron de la ville.

Salaire mensuel de plus de 2 000 euros net

Le sourire de Driss Smaïli contraste avec la réputation d’être peu riant de son métier : pénibilité du travail et faible rémunération sur fond de crise de la presse. « Je travaille de 6 heures 45 à 20 heures avec environ deux heures de manipulation par jour. Et ceci, 7 jours sur 7. J’attends de mieux connaître mes amplitudes de travail pour fixer le jour de fermeture hebdomadaire de mon kiosque. »

Pour quel salaire ? « J’ai la chance de me situer dans un quartier très fréquenté, en semaine et surtout pendant le week-end. Vous pouvez écrire plus de 2000 euros », avoue Driss Smaïli qui a commencé son nouveau travail le 22 janvier et dont sa commission représente 20 % du montant des ventes. Alors heureux ? « Oui, je suis mon propre patron. Et en plus je peux lire la presse, ce que j’ai toujours aimé faire », indique cet ancien inspecteur des finances à Casablanca qui, depuis son arrivée en France « pour des raisons familiales » en 1995, a enchaîné divers petits boulots dans le groupe Accor.

Pour ouvrir son kiosque, Driss Smaïl a eu une formation de six mois et une aide de 3 000 euros. Cet exemple de soutien à la création s’inscrit dans la volonté de la Ville de Paris de stopper l’hémorragie des kiosques. En 1995, la capitale comptait 400 stands verts. En 2005, seulement 268. En 2005, un plan d’action à cinq ans a été ainsi lancé visant à rouvrir 50 kiosques et à en créer 50 autres. Pour cela, La Ville de Paris a délégué la gestion des kiosques à la société Administration, affichage et publicité (AAP). L’AAP est détenue par Hachette SA à 49 %, par les NMPP à 44,6 % et par Transports Presse (6,4 %). Cette société installe les kiosques, qui paient une redevance à la mairie. Son financement provient des bénéfices de l’affichage publicitaire sur les kiosques. Pour assurer un revenu minimum aux kiosquiers, un système d’aides représentant 1,7 million d’euros par an a été mis en place. L’AAP alloue ainsi aux kiosquiers une prime à la réouverture de 2 000 euros, et des allocations de soutien les deux premières années (6 000 euros la première, 4 500 la seconde).

Au total, 95 kiosquiers, dont le chiffre d’affaires global est inférieur à 170 000 euros, ont bénéficié d’une allocation de soutien.

Le Figaro - Marie-Laetitia Bonavita

Sujets associés : Paris - Intégration - Emploi - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Bonne nouvelle pour les MRE : augmentation de la franchise (document intégral)

L’accueil des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) s’est peu à peu amélioré ces dernières années, bien que des améliorations supplémentaires soient nécessaires, indique la douane marocaine dans son document dédié à l’opération Marhaba 2023. Voici les...

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Un MRE peut-il prêter sa voiture au Maroc ?

Très souvent quand ils sont le Maroc, des proches ou des amis sollicitent les MRE pour le prêt de leur voiture immatriculée à l’étranger. La douane marocaine est assez stricte là-dessus.

Marhaba 2022 : important message aux MRE

Le port de Tanger Med a pris de nouvelles mesures afin de mieux faire face au flux du trafic durant les mois d’août et septembre.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Bank Of Africa dévoile ses nouvelles offres MRE

À l’occasion de l’opération Marhaba, Bank Of Africa a dévoilé mercredi son offre « de produits et services innovants », visant à se rapprocher davantage de ses clients MRE.

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...