La Confédération Tada dénonce ...

22 juillet 2002 - 20h34 - Culture - Ecrit par :

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La Confédération des Associations Culturelles Amazighes du Maroc était réunie en assemblée générale ce 19 juillet. Elle appelle les Imazighenes et Timazighines à cesser de légitimer des structures et les institutions royales du Makhzen marocain qui ne visent qu’à l’étouffement de la culture berbère et la dislocation du mouvement identitaire dans ce pays.

L’Assemblée Générale de la Confédération TADA des Associations Culturelles Amazighes du Maroc, réunie le 19 juillet 2002 à Amalou Ighriben (Khénifra) pour étudier la situation actuelle des droits culturels, linguistiques et identitaires des Imazighenes, constate que :

La Constitution marocaine continue de nier totalement la langue Tamazight et, ce faisant, ne reconnaît toujours pas aux Imazighenes le statut de citoyens sur leur terre

Les institutions étatiques marocaines (administration, justice, école...) ne réservent aucune place à tamazight, langue, identité et culture

Les media officiels marginalisent et folklorisent Tamazight et ne s’ouvrent à l’Amazighité que dans une perspective muséographique et dégradante

Quarante ans après l’ "indépendance" du Maroc, Imazighenes sont toujours traités comme des étrangers sur leur propre terre et sont considérés comme une minorité, eux qui constituent la majorité du peuple marocain

Depuis que le Maroc a organisé ses premières élections, au lieu d’être une occasion pour un débat sérieux sur les vrais problèmes qui ravagent notre société, celles-ci ont toujours été instrumentalisées dans le but d’accentuer le déchirement du tissu social. Les élections n’ont jamais été un moment de réflexion et de dialogue édifiant pour une véritable prise en charge des problèmes des Imazighenes

Les élections makhzéniennes se distinguent toujours par la corruption, le clanisme et le clientélisme, dont les dégâts sont dramatiques pour le peuple

Les élections à la marocaine n’ont pour objectif que de "renouveler" et de légitimer des institutions qui entérinent l’hégémonie de l’idéologie arabo-islamiste et la négation de l’Amazighité dans toutes ses expressions

Pour toutes ces considérations, et déterminés à affronter cette politique hégémonique arabo-islamiste qui vise la destruction de notre identité amazighe, nous considérons que les élections que le Makhzen projette d’organiser à partir de septembre prochain, et qui seront régies par la Constitution actuelle, ne nous concernent aucunement.

Nous appelons alors Imazighenes et Timazighines à cesser de légitimer des Structures et des Institutions qui ne servent qu’à aliéner notre peuple en détruisant notre identité amazighe.

Pour la Confédération TADA Le Président : Said AÂFAR , Amalou Ighriben (KHENIFRA) le 19 juillet 2002

COMMUNIQUE DE PRESSE

A l’issue de l’Assemblée Générale ordinaire qu’elle a tenue le vendredi 19 juillet 2002 à Amalou Ighriben (Khénifra), la Confédération TADA des Associations Culturelles Amazighes du Maroc annonce à l’opinion publique :

La destitution de Monsieur Abdelmalek OUSSADDEN de ses fonctions de président de TADA, suite à ses décisions et agissements non conformes aux principes et aux objectifs de TADA

L’exclusion de l’Association FAZAZ, que préside Monsieur OUSSADDEN, de notre organisation

L’élection de Messieurs Said JAÂFAR et Mohamed AFEKKIR, respectivement comme Président et Secrétaire Général Adjoint de la Confédération TADA

La formation d’une commission composée de Messieurs Mustapha BERHOUCHI et Lhoussaïn MBARKI pour représenter TADA à la rencontre des associations amazighes que la Confédération TAMOUNT n IFFOUS organisera le 31 juillet 2002 à Agadir

La dénonciation de l’intégration de la Confédération TADA dans le programme du festival organisée par la Municipalité de Khénifra du 19 au 27 juillet 2002 sans consultation aucune des instances légitimes de notre organisation.

Pour la Confédération TADA Le Président : Said JAÂFAR
Amalou Ighriben (Khénifra) le 19 juillet 2002

ASSOCIATIONS AMAZIGHES MEMBRES DE TADA

Association ABRID (FES), Association ACHABAR , AGHBALOU N ISERDAN), Association ADDUR IMAZIGHEN, Association AMENZU (Amalu Ighriben, KHENIFRA), Association AMGHAR (Kahf Nnsour, IFRA), Association ANARUZ N DEMNAT (DEMNAT)AAssociation ANDAZ (LHAJEB), Association ANEZWUM (AZROU), Association ASAFAR (Mellaab, TINEJDAD), Association ASEKKA (AZILAL),A ssociation ASSIREM (RISSANI), Association AZEMZ (BOUMAL N DADES), Association IGHBULA (MRIRT), Association TALTEFRAWT ( Taltefraout,GOULMIMA)Association TAZELGHA (Lkhorbat, TINEJDAD), Association TIFSSA (AIN LOUH), Association TILELLI (GOULMIMA)

Sujets associés : Amazigh - Ircam

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Amazigh

L’amazigh, bientôt langue de travail au sein de la chambre des conseillers

À l’instar de l’arabe, la langue amazighe sera bientôt reconnue comme une langue de travail au sein de la Chambre des conseillers au Maroc.

Les élèves marocains auront de nouveaux manuels scolaires

Une opération de révision en profondeur du contenu de certains manuels scolaires sera bouclée d’ici la rentrée scolaire. Les parents habitués des livres d’occasion craignent déjà un dépassement du budget.

Maroc : un projet de loi pour inscrire l’Amazighe dans le livret de famille

Un projet de loi destiné à inscrire la langue amazighe dans l’état civil comme langue officielle du Royaume a été déposé par le parti de l’Istiqlal. Son usage dans les domaines de l’enseignement, la législation, l’information et l’administration figure parmi...

Le Maroc recrutera plus d’enseignants pour la langue amazighe

Environ un demi-million d’étudiants suivent annuellement les cours de langue amazighe, selon le ministre de l’Éducation nationale, qui a souligné la nécessité de doubler le nombre de professeurs pour faire face comme il le faut à l’enseignement de cette...

Décès de Mohand Dahmani, fondateur du Congrès mondial amazigh

Le Congrès mondial amazigh vient de perdre l’un de ses plus vaillants combattants. Mohand Dahmani, dont le destin fut étroitement lié à la cause identitaire, s’est éteint mercredi, en France, après une longue...

Ircam

Le dictionnaire de la langue amazighe disponible gratuitement

Le dictionnaire de la langue amazighe est disponible en version mobile, vient d’indiquer l’Institut Royal de la Culture Amazighe (Ircam).

Maroc : des interprêtes amazighs dans les tribunaux

Le ministère de la Justice et l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) renforcent leur coopération en vue de l’intégration de l’Amazighe dans le système judiciaire.

La langue et la culture amazighes au lycée Descartes de Rabat

Les programmes du lycée Descartes de Rabat vont s’enrichir avec l’enseignement de la langue et de la culture amazighes. La cérémonie inaugurale de collaboration dans ce domaine a eu lieu mardi entre l’établissement français et l’Institut royal de la culture...