L’expertise du Maroc dans la lutte contre le terrorisme reconnue

1er janvier 2021 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Les éléments constitutifs de la singularité du modèle sécuritaire marocain, dans la lutte contre le terrorisme ont été analysés par le Président de l’Institut Prospective et sécurité en Europe (IPSE). L’ancien conseiller politique au ministère français de la Défense et aux Anciens Combattants, spécialiste des questions de sécurité et de défense, Emmanuel Dupuy, revient sur les détails dans une interview accordée à Atlasinfo.

Le Maroc bénéficie involontairement d’une certaine "antériorité" de la menace terroriste et d’une légitimité dans sa réponse sécuritaire, et ceci, au prix de nombreuses vies sacrifiées sur son propre territoire. Au regard de ces 25 dernières années, marquées par plusieurs attentats," on comprend les raisons et la manière avec laquelle il a dû redimensionner sa stratégie sécuritaire pour faire face à la menace terroriste ", a indiqué Emmanuel Dupuy.

De l’avis de l’expert, ces événements ayant endeuillé les deux rives de la Méditerranée, reflètent les dures épreuves traversées par le Maroc, pour parvenir à cette " maturité ", surtout acquise grâce à l’expérience dans la collecte du renseignement, principalement de nature humaine et par l’intermédiaire des outils d’anticipation qu’il a mis en place et sa capacité de captation des signaux faibles.

Sans oublier le modèle marocain d’un islam du " juste milieu ", stable et pondéré, la référence " structurante " qui représente le statut de Mohammed VI, comme Roi chérifien du Maroc, " Commandeur des croyants ", et " président du Comité Al-Qods", et bien d’autres éléments qui participent à cet enthousiasme à l’international pour l’exemplarité marocaine, consistant un enjeu de la coopération franco-marocaine en matière de terrorisme.

En dehors des efforts consentis jusque-là, il faudrait s’assurer que cette " hyper-coordination" ne mène pas à d’éventuelles fuites mettant en péril tout le système, a-t-il ajouté. Par ailleurs, la " centralité " de l’accès et du traitement de données est déjà au cœur d’une réflexion des autorités marocaines, dans le cadre du processus de régionalisation avancée initiée au Maroc, depuis le discours du Roi Mohammed VI, du 9 mars 2011. Le Maroc a d’ailleurs pris résolument la voie de la " décentralisation sécuritaire ", a-t-il conclu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Afrique - Attentat

Aller plus loin

Maroc : les crimes terroristes ont diminué de 60 % en 2020

Les crimes terroristes ont chuté de 60 % en 2020 par rapport à une année auparavant, selon les données du Rapport 2020 du ministère public marocain rendu public cette semaine.

Maroc : la cellule terroriste démantelée avait bien des charges explosives

Suite au démantèlement le 10 septembre d’une cellule terroriste, le procureur général du Roi près la cour d’appel de Rabat informe, via communiqué, que toutes les matières...

Sécurité : les États-Unis soutiennent la politique régionale du Maroc

En visite au Maroc, la sous-secrétaire d’État américaine, Wendy Sherman s’est félicitée de la politique régionale du Maroc en matière de coopération sécuritaire.

Le Maroc participe à une réunion de la Coalition mondiale contre Daech

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger représente le Maroc à la réunion ministérielle de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.