Le Maroc renforce sa lutte contre le terrorisme dans la région sahélo-saharienne

20 mars 2021 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Maroc mène depuis quelques années une lutte acharnée et constante contre le terrorisme dans la région sahélo-saharienne. Dans ce cadre, il a noué des partenariats avec plusieurs grandes puissances dont les États-Unis.

Depuis quelques années, la région sahélo-saharienne est devenue un vivier de terroristes de tous horizons (Al Qaïda, Daesh et autres groupuscules), et par conséquent, une menace pour les États voisins dont le Maroc, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghrebia. La preuve en est que près de 982 assassinats, soit 41 % des crimes enregistrés dans la région, ont été perpétrés par ces réseaux terroristes.

Pour renforcer la lutte contre le terrorisme dans cette région, le Maroc a changé de fusil d’épaule dans sa stratégie de lutte contre le terrorisme et a noué des partenariats avec les États-Unis, un allié stratégique. Depuis 2016, le Maroc est membre de la force multilatérale Africom, initiée par les États-Unis. Il a également co-présidé, pendant deux mandats, le Forum global de lutte contre le terrorisme (GCTF).

Le nouveau directeur du BCIJ, Cherkaoui Habboub, déclarait récemment que « plus de 100 séparatistes du Front Polisario sont membres d’Al Qaïda » et que les camps de Tindouf servent de lieu d’encadrement et endoctrinement pour ces terroristes qui menacent la sécurité du Maroc et de la région. « La coopération sécuritaire régionale est une condition sine qua none pour anéantir la menace », indique le directeur du BCIJ, qui a déploré par ailleurs l’absence de coopération avec l’Algérie.

Sujets associés : États-Unis - Terrorisme - Polisario - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)

Aller plus loin

Le Maroc renforce sa stratégie dans la lutte contre le terrorisme

Face au terrorisme et l’extrémisme qui étendent leurs tentacules, le Maroc a décidé d’innover en matière de stratégies pour une lutte efficace. Les autorités se sont tournées...

Le Polisario dément tout lien avec Adnane El Walid « al-Sahrawi »

La « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » assure que le Polisario n’a aucun lien avec le terroriste abattu Adnane Abou El Walid, responsable de l’organisation...

Lutte contre le terrorisme : le Maroc mieux classé que les USA, la France et l’Italie

Le Maroc est l’un des pays les plus sûrs au monde, selon le dernier classement « Global terrorism index 2022 » établit par l’Institut de l’Économie et de la paix basé en...

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations...

Ces articles devraient vous intéresser :

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.