L’Espagne porte un coup dur à la mafia marocaine

27 juillet 2020 - 14h30 - Monde - Ecrit par : A.P

Les polices nationales espagnole et néerlandaise ont réussi à démanteler un réseau criminel d’origine marocaine, spécialisé dans des actes de torture, d’enlèvement et autres crimes en Belgique et aux Pays-Bas.

Cette opération a permis l’arrestation de six personnes aux Pays-Bas, qui auraient des liens avec la Mocro mafia, un réseau criminel marocain actif aux Pays-Bas et en Belgique, et spécialisé dans le trafic de drogue, indique la police espagnole dans un communiqué. La Mocro mafia serait impliquée dans des meurtres commis dans la province de Malaga ces dernières années à l’aide d’engins explosifs.

L’enquête a révélé que la mafia préparait une série d’enlèvement et d’extorsion d’un certain nombre de personnes, membres d’organisations criminelles aux Pays-Bas et en Espagne.

Sept conteneurs insonorisés de transport de marchandises ainsi que des uniformes de la police nationale néerlandaise et des gilets pare-balles ont été saisis lors de l’opération aux Pays-Bas. Équipés de toilettes chimiques et totalement aménagés, les conteneurs devaient servir de lieu de détention aux personnes enlevées.

Sujets associés : Belgique - Espagne - Pays-Bas - Criminalité - Trafic

Aller plus loin

La mafia marocaine fait à nouveau parler d’elle en Belgique

À Bruxelles, le parquet fédéral enquête sur la Mocro maffia soupçonnée d’avoir blanchi 367 millions d’euros. Cette somme d’argent a transité en Belgique dans une affaire de drogue.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Mohammed Ihattaren menacé par le milieu criminel à cause d’une relation amoureuse

L’absence de Mohammed Ihattaren au club néerlandais d’Ajax Amsterdam, ferait, d’après des sources médiatiques, suite à des menaces en provenance du « milieu criminel ». Le joueur et son club démentent.