Recherche

Malika Oufkir

14 décembre 2006 - 23h50 - Ecrivains

© Copyright : DR

Malika Oufkir, née le 2 avril 1953 au Maroc, est la fille aînée du général Oufkir. Elle vit actuellement à Paris.

C’’est à cinq ans que la fille aînée du général Oufkir, qui deviendra bientôt ministre de l’Intérieur, est adoptée par le roi du Maroc, le père d’Hassan II et élevée, comme le veut la coutume, dans le palais du roi, à Rabat.

Défilent devant les yeux d’une enfant espiègle qu’on traite comme une princesse de sang royal, les femmes du harem, les esclaves du feu, les gouvernantes rigides à l’accent alsacien. Malika vit dans le luxe d’un conte des mille et une nuits, certes, mais éloignée de sa famille, de son père qu’elle aime avec une tendresse effrayée.

Jeune fille, l’adolescente ravissante compte parmi les héritières les plus courtisées du Maroc. Elle s’amuse, elle danse, elle étudie. Mais le coup d’Etat du 16 août 1972 contre le roi entraîne la mort du général Oufkir et l’incarcération de sa femme Fatema et de ses six enfants dont le plus jeune n’a pas trois ans.

Des camps militaires aux cellules envahies par les rats et les scorpions, la famille Oufkir, guidée par une infatigable Malika qui élève ses frères et sœurs, va refuser qu’on les laisse mourir.

Ils resteront enfermés vingt ans dans des conditions inhumaines. Telle une Shéhérazade moderne, Malika, la prisonnière, raconte l’angoisse des nuits solitaires, les rires d’une famille à qui on veut infliger le pire des châtiments, l’oubli, et la rocambolesque évasion à mains nues et en loques, seule à travers un pays qui veut ignorer les Oufkir, de Marrakech à Tanger, de Tanger à Paris.

Grasset

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact