La marine espagnole envoie un patrouilleur dans les eaux proches du Maroc

27 mars 2023 - 10h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le navire Rayo P-42 de la marine espagnole a fait escale ce week-end au port de Melilla pour une journée portes ouvertes. La marine espagnole avait déjà déployé trois frégates (Reina Sofía (F-84), Navarra (F-85) et Canarias (F-86)) et le patrouilleur Atalaya dans ces eaux proches du Maroc.

Le navire Rayo, de la base de Las Palmas de Gran Canaria, a été déployé à Melilla, près des eaux proches du Maroc, dans un contexte où Rabat cherche à contrôler l’espace aérien du Sahara, jusque-là géré depuis les îles Canaries. Cette semaine, le gouvernement espagnol a reconnu être en pourparlers avec le Maroc sur cette question, suscitant une vague de réactions, notamment des autorités canariennes. Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, interpelé par ces dernières, a assuré que les discussions avec le Maroc visent à « améliorer la gestion » de l’espace aérien du Sahara.

À lire : L’Espagne envoie un patrouilleur dans les eaux proches du Maroc

L’Espagne négocie également la délimitation des eaux territoriales espagnoles et marocaines dans les îles Canaries, comme elles l’ont indiqué dans une lettre adressée fin octobre à la Coalition des îles Canaries. Pendant ce temps, le Maroc met la pression sur l’Espagne pour récupérer les îles et rochers sous souveraineté espagnole comme les îles Chafarinas, Alborán et Perejil et les rochers d’Al Hoceima et Vélez de la Gomera, ainsi que les îlots proches de Sebta et Melilla.

À lire : Le Maroc revendique les îles et rochers espagnols

Le navire Rayo construit par Navantia, a été livré à la Marine le 26 octobre 2011. Il a pour mission principale les opérations de surveillance maritime, le contrôle des activités et du trafic illicite maritime (de marchandises et d’armes), le soutien aux autres unités, les opérations anti-terroristes et de lutte contre la traite des êtres humains, le renseignement, etc. C’est un patrouilleur composé d’un canon Oto Melara de 76 mm, de 2 mitrailleuses Browning de 12,7 mm, d’équipements de guerre électronique, et d’un système de contrôle intégré qui permet d’accomplir des missions avec un équipage réduit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Melilla - Iles Canaries

Aller plus loin

Le Maroc revendique les îles et rochers espagnols

Le Maroc continue de revendiquer des territoires espagnols. En dehors de Sebta et Melilla, Rabat se concentre désormais sur les eaux juridictionnelles espagnoles, notamment les...

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que...

L’Espagne envoie un patrouilleur dans les eaux proches du Maroc

Le patrouilleur Atalaya (P-74) de la marine espagnole entame une mission de surveillance et de sécurité dans les eaux du détroit, près du Maroc. Objectif, s’assurer que « les...

L’Espagne envoie un patrouilleur près des côtes marocaines

La marine espagnole vient de déployer le navire d’assaut amphibien Galicia (L-51) dans les eaux de Melilla, près du Maroc. Ces derniers mois, l’Espagne a renforcé sa présence...

Ces articles devraient vous intéresser :