Le Maroc accusé d’étouffer Melilla

3 juillet 2023 - 21h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Vox a déploré le maintien par le Maroc de la fermeture des douanes commerciales de Melilla, lesquelles auraient dû être réactivées depuis janvier dernier, selon les accords conclus entre les deux pays en avril 2022. Le parti d’extrême droite dénonce le blocus économique du Maroc envers la ville autonome.

Vox a dénoncé les tentatives du Maroc d’étouffer Melilla, rappelant les tergiversations du royaume concernant la réouverture des douanes commerciales qu’il a fermées unilatéralement en août 2018. Rafael Ginel, vice-président de Vox Melilla et candidat au Sénat, relève la non-réciprocité aux frontières terrestres de Ceuta et Melilla avec le Maroc, soulignant que « les douanes commerciales et le régime de voyageurs, tels que nous les connaissions, n’ont pas repris » à cause de la politique de blocus économique du royaume envers les deux villes autonomes, rapporte El Faro de Melilla.

À lire : «  Le Maroc continue d’étouffer Melilla  » avec une stratégie hybride

Le Maroc retarde l’ouverture des douanes commerciales dans le seul but de continuer à « noyer l’économie de Ceuta et Melilla dans sa stratégie hybride d’annexion », explique Vox Melilla, reprochant au gouvernement de Pedro Sanchez de toujours céder aux pressions du Maroc. La formation d’extrême droite entend se battre « pour que cette situation de soumission totale au Maroc change » en vue de relancer les entreprises et l’économie de Melilla.

Sujets associés : Espagne - Melilla

Aller plus loin

Melilla se meurt sans les Marocains (vidéo)

L’absence de réciprocité dans le trafic de marchandises à la frontière de Melilla avec le Maroc, continue d’affecter la ville autonome, et particulièrement les commerçants.

« Le Maroc veut toujours étouffer Sebta et Melilla »

Le président de Vox Ceuta, Juan Sergio Redondo, dit ne rien espérer de positif de la réunion de haut niveau entre l’Espagne et le Maroc, prévue les 1ᵉʳ et 2 février à Rabat....

Sans douane commerciale, Melilla risque une crise économique

La non-réouverture de la douane commerciale à Melilla, qui permet le trafic de marchandises avec le Maroc, pourrait entraîner une crise économique dans la ville autonome en...

Douanes commerciales : la mauvaise foi du Maroc dénoncée

L’Espagne et le Maroc n’arrivent pas à trouver un accord concernant la réouverture de la douane commerciale de Melilla et l’ouverture d’un nouveau bureau à Sebta. Un point...

Ces articles devraient vous intéresser :