La Marocanité de Melilla et Sebta sème le désordre en Espagne

27 août 2023 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Alors que le parti socialiste espagnol (PSOE) de Melilla accuse le président de Melilla, Juan José Imbroda (PP), d’être le « meilleur allié » du Maroc dans son objectif d’annexer de Ceuta et Melilla, celui-ci reproche au parti de Pedro Sanchez de « tout avaler » de la part du royaume.

Le député du groupe parlementaire du PSOE à l’Assemblée de Melilla, Rafael Robles, a déploré que Juan José Imbroda (PP) « se comporte en permanence comme un porte-parole des revendications qui vont à l’encontre des intérêts de Melilla et de l’Espagne », ajoutant que « le Maroc a trouvé en Juan José Imbroda son meilleur allié ».

« Ceuta et Melilla sont l’Espagne et le seront toujours. Elles sont aussi espagnoles qu’Oviedo, Santander, Zamora ou Valence : cela ne fait aucun doute pour le gouvernement et pour presque tout le peuple espagnol, à l’exception du PP », a insisté Robles, exigeant en outre que le gouvernement de Pedro Sanchez proteste formellement contre le Maroc pour la publication, sur le site Internet de l’ambassade du Maroc à Madrid, d’une carte marocaine intégrant les villes espagnoles de Ceuta et Melilla.

À lire : Ceuta et Melilla : un rapport alerte contre les soutiens espagnols aux revendications du Maroc

En réponse, Juan José Imbroda a d’abord réitéré sa demande au gouvernement espagnol de « protester formellement » contre le Maroc pour l’intégration des deux présides sur une carte marocaine, dénonçant une atteinte à l’intégrité territoriale espagnole et « une nouvelle agression hostile du Maroc contre l’Espagne ».

Le président de Melilla a appelé l’Exécutif espagnol à réagir, rappelant que Melilla célèbrera le 17 septembre « ses 526 ans d’appartenance à l’Espagne, 459 ans avant l’indépendance du Maroc en 1956 ». Imbroda a aussi regretté que les socialistes « avalent tout » de la part du Maroc, citant en exemple « la disparition de 300 millions d’euros pour l’élargissement du Port, la fermeture des douanes commerciales, la perte du régime douanier pour les voyageurs, la suppression de la prime de 50 % de la sécurité sociale et maintenant l’acceptation d’une carte du Maroc avec Melilla ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Ceuta et Melilla : un rapport alerte contre les soutiens espagnols aux revendications du Maroc

Le groupe de réflexion Europa Ciudadana met en garde contre la position de certains responsables espagnols en faveur du Maroc sur la souveraineté espagnole de Ceuta et Melilla.

Ceuta et Melilla marocaines : l’Espagne hausse le ton

Pour couper court à la polémique suite à la publication par l’ambassade marocaine à Madrid d’une carte du royaume intégrant les villes de Ceuta et Melilla, le gouvernement...

Le Maroc « humilie » Melilla

À l’occasion de la Journée de Melilla célébrée le 18 septembre, le président de la ville, Juan José Imbroda, a dénoncé la fermeture unilatérale par le Maroc, depuis août 2018,...

L’espagnolité de Ceuta et Melilla est non négociable avec le Maroc

Le candidat du Parti populaire au Congrès, Javier Celaya, a déclaré que l’Espagne doit réaffirmer à l’international sa souveraineté sur Ceuta et Melilla, tout en maintenant de...

Ces articles devraient vous intéresser :