«  Le Maroc continue d’étouffer Melilla  » avec une stratégie hybride

14 mai 2023 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le président de Melilla, Eduardo de Castro, estime que le Maroc continue d’utiliser des stratégies hybrides et d’étouffer la ville autonome, malgré le changement de position de l’Espagne sur le Sahara qui a conduit à la normalisation des relations entre les deux pays.

Melilla souffre de la fermeture des douanes commerciales décidée unilatéralement par le Maroc depuis 2018. Le président de la ville autonome, Eduardo de Castro, dénonce ce blocus économique qui perdure, bien que le président Pedro Sanchez a exprimé en avril 2022 le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie, marquant le début d’une nouvelle étape dans les relations entre les deux pays, basées sur la confiance et le respect mutuel. Pourtant, un an après la normalisation des relations, les douanes commerciales n’ont pas repris, bloquant le trafic des marchandises.

À lire : Sebta et Melilla veulent contrer les « stratégies hybrides » du Maroc

Selon de Castro, le maintien de la fermeture des douanes profite au Maroc qui a « investi dans deux ports très importants [à Tanger et Nador] censés générer de la richesse et de l’emploi » et qui « utilise des stratégies hybrides et de “zone grise” consistant à utiliser des moyens de pression pour étouffer économiquement la ville ». Dans un entretien à El Periódico de España, le président de Melilla a indiqué que Pedro Sanchez « aurait dû maintenir » la position de l’Espagne sur le Sahara parce que ce revirement historique n’a pas encore apporté des avancées significatives sur les questions essentielles comme la réouverture des douanes et la réciprocité dans le trafic de passagers à la frontière.

À lire : Sans douane commerciale, Melilla risque une crise économique

De Castro confie ne pas être associé aux négociations en cours concernant la réouverture des douanes commerciales, mais a demandé à diverses occasions aux ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères d’accélérer les pourparlers à cette fin. Il reconnaît toutefois que le changement de position sur le Sahara en faveur du Maroc qui, du reste, est « une dictature » selon lui, a permis de réduire le flux de migrants, gardant en mémoire la tragédie du 24 juin à la frontière de Melilla, qui a fait au moins 23 morts selon les sources officielles.

À lire : Douanes commerciales : la mauvaise foi du Maroc dénoncée

« Maintenant que le gouvernement de Pedro Sánchez va avoir la présidence de l’Europe, c’est le moment idéal pour intégrer le Comité des régions… J’ai emmené des membres du Comité des régions à Melilla et je suis allé deux fois à Bruxelles. Le Comité des régions sera renouvelé en 2025. Il faut préparer l’entrée de Sebta et Melilla », a expliqué en outre de Castro, insistant sur la nécessité pour les deux villes autonomes de se tourner vers l’Europe pour réduire leur dépendance vis-à-vis du Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Sahara Marocain

Aller plus loin

Le Maroc fait le pari d’une Melilla de casinos et de discothèques

Le président de la Chambre de commerce de Nador, Abdelhafid Aljarroudi, a présenté à une vingtaine d’étudiants du campus de l’Université de Grenade à Melilla en visite dans la...

Douanes commerciales : la mauvaise foi du Maroc dénoncée

L’Espagne et le Maroc n’arrivent pas à trouver un accord concernant la réouverture de la douane commerciale de Melilla et l’ouverture d’un nouveau bureau à Sebta. Un point...

Douane commerciale de Melilla : l’Europe invite l’Espagne à prendre ses responsabilités

L’Union européenne dit être informée de l’interdiction par le Maroc du trafic de marchandises en provenance de Melilla, mais souligne que « la gestion des douanes relève de la...

Sebta et Melilla veulent contrer les « stratégies hybrides » du Maroc

Les présidents de Ceuta et Melilla, Juan Jesús Vivas et Eduardo de Castro, ont appelé ce mercredi à une plus grande intégration de leurs deux villes dans l’Union européenne (UE)...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.