Recherche

Les autorités marocaines font fermer des locaux de l’association Al Adl Wal Ihssane

6 février 2019 - 14h30 - Société

© Copyright : DR

La tension entre les autorités et Al Adl Wal Ihssane monte à nouveau après la fermeture dans plusieurs villes de locaux appartenant à des membres de cette association islamiste interdite mais tolérée au Maroc.

Ces fermetures qui ont eu lieu dans plusieurs villes (Kénitra, Inezgane et Casablanca) ont été dénoncées sur les réseaux sociaux pas un responsable de cette formation qui accuse les autorités d’être entrés par effraction dans « des maisons appartenant à ses membres ». Images à l’appui, Al Adl Wal Ihssane dénonce « l’acharnement » des autorités.

Cité par le site telquel.ma, un responsable explique que ces fermetures interviennent après les plaintes des voisins. « Cette intervention des autorités vient en réponse à des plaintes déposées par les voisins qui ont affirmé que ces réunions constituaient un réel dérangement, d’autant plus qu’elle s’allongeaient jusqu’à des heures avancées de la nuit ».

Par ailleurs, il également reproché aux propriétaires d’organiser « des réunions périodiques en infraction au Dahir relatif aux rassemblements publics ».

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact