Maroc : les cultivateurs du cannabis font un pas en avant vers la légalité

26 avril 2021 - 21h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les cultivateurs du cannabis d’Al Hoceima, de Chefchaouen viennent de faire un pas en avant vers la légalité. Ils ont créé une association et élaboré une plateforme revendicative. Une manière pour eux d’accompagner la mise en œuvre de la nouvelle législation relative à cette culture.

Coordination des zones d’origine du cannabis. C’est le nom que porte l’association que viennent de créer les cultivateurs du cannabis d’Al Hoceima, de Chefchaouen et plus particulièrement Bni Khaled, Ketama et Bni Seddath. Première initiative du genre, la Coordination des zones d’origine du cannabis s’est assigné comme mission principale de défendre les droits des petits cultivateurs. D’ores et déjà, les fondateurs de l’association ont élaboré un cadre revendicatif, fait savoir Al Ahdath Al Maghribia.

Au nombre des revendications, on peut citer entre autres, la révision du casier judiciaire des personnes recherchées pour cette activité, l’assainissement du foncier consacré à cette culture, l’accélération du renforcement du rôle des coopératives ; la régularisation de la situation des terres consacrées à cette activité, aussi bien vis-à-vis des services des Eaux et forêts que pour ce qui est du statut des terres collectives ; la création de réserves naturelles dans ces zones, pour encourager l’activité touristique ; l’implantation sur place des unités de traitement et de conditionnement du cannabis, ainsi que la mise à niveau des centres ruraux et la mise en place d’infrastructures nécessaires à leur développement.

Le souhait de l’association, c’est que le gouvernement élabore un ambitieux modèle de développement local spécifique à ces régions. En d’autres termes, mettre en place un cadre contractuel entre l’État et ces zones d’une durée de 10 ans. Ceci devrait permettre une mise à niveau globale des différentes agglomérations rurales de ces zones avec, notamment, des centres de formation pour les jeunes et les agriculteurs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Al Hoceima - Agriculture - Chefchaouen - Cannabis

Aller plus loin

Légalisation du cannabis : voici les revendications des petits cultivateurs

Les cultivateurs du cannabis des provinces d’Al Hoceima et de Chefchaouen ont décidé de fédérer leurs énergies pour défendre leurs droits, en attendant la promulgation de la...

Légalisation du Cannabis : Al Hoceima et Chefchaouen militent pour leur spécificité

Les agriculteurs de chanvre indien des provinces d’Al Hoceima et Chefchaouen ont créé un comité de coordination des zones d’origine de la plante du cannabis. Celui-ci est...

Cultivateurs de cannabis : le gouvernement écarte les dénonciations

La proposition de loi présentée par le groupe du rassemblement constitutionnel et relative à la dénonciation calomnieuse visant les cultivateurs de cannabis, n’a pas été...

La légalisation du cannabis au Maroc va accroître les revenus des agriculteurs

Les agriculteurs marocains de cannabis verront leurs revenus s’accroître si le parlement venait à entériner l’actuel projet de loi relatif aux usages licites du produit...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Maroc : les exportations d’huile d’olive ont augmenté de 47 % à fin août

Le volume des exportations marocaines d’huile d’olive a doublé par rapport à 2021, atteignant 13 200 tonnes en volume à fin août et 456 millions de dirhams en valeur, soit une hausse de 47 %.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.