Légalisation du cannabis : une manne financière pour le Maroc

6 mai 2021 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La mise en œuvre de la loi 13-21 relative à la légalisation du cannabis médical va générer une augmentation des recettes de l’ordre des 40 % par rapport aux apports actuels en plus des avantages sur les plans sanitaire, environnemental et économique. C’est ce qui ressort des études de faisabilité relative à la légalisation de la culture de cette plante.

La synthèse de ces études réalisées par le ministère de l’Intérieur et présentée mardi devant la Chambre des représentants, relève que l’usage médical à des fins médicales, cosmétiques et industrielles de la production du cannabis pourra rapporter un revenu net annuel avoisinant 110 000 dirhams par hectare. Ce qui représente une amélioration d’environ 40 % des revenus actuels.

Au niveau des exportations, la destination européenne sera priorisée en raison des facilités de pénétration et compte tenu des facteurs liés aux prévisions d’évolution de la consommation et du volume des importations, note le rapport. À cet effet, les exportations vont rapporter à titre d’estimation à l’horizon 2028, la somme de 4,2 milliards de dollars si le Maroc s’empare des 10 % du marché de cannabis médical et plus 6,3 milliards de dollars et de revenus agricoles pour 630 millions de dollars avec 15 % de part de marché européen.

Au niveau sanitaire et environnemental, l’usage médical de la plante permettrait de pallier les nombreux risques liés à la contrebande et à la consommation de drogue ainsi que ses conséquences néfastes directs et indirects aussi bien sur la santé des acteurs que sur l’environnement.

Le document a fait ressortir en outre que les législations espagnole, hollandaise, anglaise et allemande sont favorables à l’importation du cannabis qui pourrait rapporter annuellement à l’horizon 2028, une manne de 25 milliards de dollars. Cette option ne bat pas en brèche les marchés français et italien moins favorables mais capables de renforcer le marché potentiel marocain de 17 milliards de dollars l’an.

Les études ont relevé également qu’avec cette organisation, le royaume va devenir un pays exportateur de produits médicaux, pharmaceutiques et industriels.

Sujets associés : Exportations - Etude - Développement - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Légalisation du cannabis au Maroc

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Il est temps d’amnistier les petits cultivateurs de cannabis au Maroc

Alors que le Maroc est en passe de légaliser l’usage du cannabis, de nombreuses personnes estiment que les cultivateurs représentent un danger pour la société. Ce n’est pas le cas...

Légalisation cannabis au Maroc : une instance scientifique pour orienter

Les autorités marocaines ont mis en place samedi à Tanger, une instance consultative scientifique chargée de faire des orientations techniques dans le cadre de la mise en œuvre...

Légalisation du « cannabis médical » : une évolution majeure pour le Maroc

La décision du Maroc d’autoriser prochainement la culture et la vente du cannabis destiné à un usage thérapeutique est une évolution majeure qui devra relever entre autres des défis...

Maroc : d’autres régions pourront cultiver légalement le cannabis

Le gouvernement vient d’adopter le projet de décret n° 2.22.159 portant application de certaines dispositions de la loi n° 13.21 relative à l’usage légal du cannabis à des fins...

Nous vous recommandons

Exportations

Pomme de terre : le Maroc passe d’exportateur à importateur

Le Maroc se retrouve en situation d’importateur net de produits agricoles, alors qu’il était un des grands exportateurs. Le Royaume a ainsi ouvert la porte à l’agro-industrie européenne, en matière de valeur ajoutée et de création...

Forte demande de l’artisanat marocain au niveau mondial

Jouissant d’une bonne réputation sur le marché mondial, les produits de l’artisanat marocain s’imposent, contribuant de façon significative au chiffre d’affaires à l’export du royaume.

Les transferts des Marocains du Monde augmentent de 50%

Au cours du premier semestre 2021, les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont atteint plus de 44,19 milliards de dirhams (MMDH), contre 29,83 MMDH seulement à la même période de l’année dernière, soit une hausse de...

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du...

Maroc : record des exportations automobiles

L’industrie automobile marocaine atteint un record jamais réalisé à l’export. À fin septembre dernier, les exportations se sont établies à 77,68 milliards de dirhams, soit leur plus haut niveau durant la même période des cinq dernières...

Etude

Quid de l’impact du Covid-19 sur le cerveau ?

Le coronavirus peut envahir le cerveau, et provoquer les maux de tête, la confusion et des délires chez des patients. C’est ce que révèle une étude réalisée à l’université de Yale, aux États-Unis.

Les Marocains de plus en plus accros aux jeux

Environ 1,5 million de personnes au Maroc sont des joueurs compulsifs. C’est ce que révèle un rapport spécial addiction présenté par le Conseil économique et social (CESE).

Le Maroc, pays le plus influent du Maghreb

Le Maroc figure dans le top 3 des pays africains les plus influents au monde. C’est ce que révèle une étude menée par un cabinet britannique.

Maroc : la création d’entreprises en progression de 30 %

La crise sanitaire a boosté l’entrepreneuriat au Maroc. Au total 58 408 nouvelles sociétés ont été créées en 2021, soit une hausse de 30 %, par rapport à 2020.

Au Maroc, le niveau du sous-emploi reste élevé

Bien que le taux de sous-emploi connaisse une baisse, le niveau du sous-emploi reste élevé au Maroc. C’est ce que révèle la dernière étude de la Direction des Études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie et des finances, sur...

Développement

Réputation : le Maroc dans le top 30 mondial

Le Maroc a enregistré entre 2017 et 2019, une amélioration très significative de sa réputation. La gestion de la crise du coronavirus y a contribué.

Le bio gagne du terrain dans l’agriculture marocaine

Depuis quelques années, l’agriculture biologique fait l’objet d’une demande de plus en plus croissante de la part des consommateurs marocains et étrangers. De quoi présager un futur radieux pour cette...

Les recommandations de la banque mondiale au Maroc

La banque mondiale a formulé quelques recommandations consignées dans son dernier rapport sur le climat et le développement (CCDR) du Maroc.

La Banque Mondiale accorde un prêt de 450 millions dollars au Maroc

La Banque Mondiale a accepté d’accorder un prêt de 450 millions de dollars au Maroc. Ce prêt s’inscrit dans le cadre de l’aide de l’institution à la stratégie à long terme du royaume dans le développement du capital humain, surtout de...

Une agence pour faire participer les MRE aux chantiers de développement

La diaspora marocaine est appelée à jouer un rôle important dans le développement du pays. Pour le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), cela ne peut se faire que si les autorités mettent en place un environnement...

Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Maroc : enquête après l’arnaque au "Ramed"

Le ministre marocain de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a ordonné l’ouverture d’une enquête, après que le Comité de veille économique a enregistré plus de deux millions de réclamations des bénéficiaires du Régime d’assistance médicale (RAMED) dont les demandes...

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le ministre...

Marrakech : un homme risque gros pour avoir vendu un domaine de l’État

Un individu qui aurait arnaqué un cadre du ministère de l’Intérieur au niveau de la région Souss Massa a été arrêté dimanche dernier à la gare routière par les éléments de la police de Marrakech. Il aurait selon la plainte déposée, vendu une maison appartenant...

Le ministère de l’Intérieur dément « les allégations tendancieuses » de Maâti Monjib

Le ministère de l’Intérieur a démenti, mercredi 24 mars, « les déclarations irresponsables et les allégations tendancieuses » de Maâti Monjib, tendant à faire croire à l’opinion publique nationale et internationale que le Maroc est un mauvais élève en matière...

Confinement : la misère des chiens errants

Les chiens errants au Maroc sont doublement condamnés en cette période de confinement. En plus d’être privés de nourriture, ils subissent également la traque des autorités locales.

Légalisation du cannabis au Maroc

Le PJD va-t-il bloquer l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis ?

Le Parti justice et développement (PJD) semble déterminé à bloquer l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis. Son secrétaire général Saâdeddine El Othmani, également chef du gouvernement, a appelé à lancer une étude d’impact sur le projet de...

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député Istiqlal,...

Le Rif en ébullition depuis la légalisation de l’usage licite du cannabis (Reportage Arte)

Depuis la légalisation du cannabis à des fins thérapeutique, cosmétique et industrielle par les autorités marocaines, le Rif, perçu pourtant comme l’une des régions les plus rebelles du Maroc, attire de nombreux investisseurs et ça ne plait pas forcément à...

Légalisation du cannabis : les producteurs de Kétama veulent sortir de la clandestinité

Le projet de légalisation de l’usage médical du cannabis réjouit certains producteurs de la région montagneuse de Kétama qui veulent saisir l’opportunité.

Maroc : qui pourra cultiver et produire le cannabis ?

Dans un exposé devant la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le ministre Abdelouafi Laftit a énuméré jeudi, les conditions fixées par la future loi pour la...