Légalisation cannabis au Maroc : une instance scientifique pour orienter

7 avril 2021 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

Les autorités marocaines ont mis en place samedi à Tanger, une instance consultative scientifique chargée de faire des orientations techniques dans le cadre de la mise en œuvre de la loi n°13.21 portant usages licites du cannabis dans le Royaume.

Composée de médecins de nombreuses spécialités, pharmaciens, juristes, économistes, acteurs associatifs ainsi que de journalistes, cette instance a pour mission de faire des consultations en vue de la promulgation d’une loi qui tienne compte des aspects scientifique et médical de manière à garantir l’intérêt sociétal à tous les niveaux, a indiqué lundi l’instance dans un communiqué.

La mission de l’instance sera consultative sur la base des rapports qu’elle élaborera et qui vont inclure ce qui est scientifique, médical, industriel, thérapeutique et sociétal, « en bénéficiant des expériences des pays qui nous ont précédés », a poursuivi Rabii Redouane, professeur de médecine à l’Université Mohammed VI de Casablanca et coordinateur de l’instance.

Seront associés aux travaux de ce comité technique, le législateur marocain, les agriculteurs, les fabricants ainsi que les investisseurs qui ont l’intention d’investir dans ce secteur prometteur.

En termes de vision stipulée dans sa charte d’action, l’instance consultative scientifique mise déjà sur la prise de conscience chez un ensemble d’acteurs indispensables à l’aboutissement du projet de légalisation du cannabis, a révélé le communiqué.

Dans la stratégie qu’elle entend déployer pour accompagner l’adoption de la loi n°13.21, l’instance consultative prévoit un cadre juridique vecteur de suggestion, de plaidoyer et de partenariats avec des institutions publiques et privées et avec des entreprises, laboratoires et centres de recherche nationaux et internationaux.

Cette stratégie va contribuer notamment à une compréhension correcte et saine de toutes les possibilités offertes par cette plante pour des usages relatifs à la santé humaine et à la prise de conscience large de la réalité des multiples alternatives de santé dans plusieurs disciplines médicales, a précisé la même source.

En somme, l’organe consultatif ainsi mis en place servira de locomotive au processus de promulgation de la loi n°13.21 et sa bonne mise en œuvre, rappelle le texte de l’instance, qui conclut en outre qu’il va mettre aussi l’accent sur les meilleures voies de dialogue destinées à persuader les cibles sur le danger.

Pour ce faire, avertit le même communiqué, les cadres de l’instance consultative vont se baser sur des preuves scientifiques et sur toutes les expériences internationales et les opinions scientifiques en matière de santé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Maroc : le projet de loi sur l’usage légal du cannabis en examen ce jeudi

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis sera examiné au cours du Conseil du gouvernement qui se tiendra ce jeudi, a indiqué lundi, un communiqué du Département du Chef du...

Maroc : en attendant la loi, les cultivateurs de cannabis entre espoir et réserve

Traditionnellement cultivé depuis des siècles dans la clandestinité au Maroc, le cannabis fait objet d’une procédure législative devant autoriser son usage médical et...

Le Maroc accuse l’Algérie d’avoir voulu saboter ses efforts pour la légalisation du cannabis

Chakib Al khayari, co-fondateur du collectif pour l’usage thérapeutique et industriel du Kif affirme que l’Algérie a voulu saboter les efforts du Maroc pour la légalisation du...

Légalisation du cannabis : les producteurs de Kétama veulent sortir de la clandestinité

Le projet de légalisation de l’usage médical du cannabis réjouit certains producteurs de la région montagneuse de Kétama qui veulent saisir l’opportunité.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Après ses propos «  provocateurs  », Abdellatif Ouahbi présente ses excuses aux Marocains

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a présenté ses excuses aux Marocains pour sa déclaration au sujet de la révision des résultats d’un concours d’accès à la profession d’avocat, indiquant qu’une telle action créerait une mauvaise jurisprudence.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.