Maroc : période de vaches grasses pour les centres de visite technique

26 août 2020 - 21h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les activités des centres de visite technique (CVT) ont repris depuis deux mois à la grande satisfaction des opérateurs. Selon le management de Dekra Automotive Maroc, filiale du groupe allemand, environ 60% des voitures qui n’ont pas pu faire leur visite technique pendant le confinement ont été traitées.

En tout, 800 000 véhicules n’avaient pas été traités pendant le confinement. « D’ici fin septembre, nous pensons que 100% des véhicules en retard passeront leur visite technique. Néanmoins, nous constatons des retards de véhicules arrivant à échéance de mi-juin à mi-août. Ce retard risque d’être résorbé au-delà de fin septembre pour une partie des véhicules », déclare à L’Économiste Xavier Landouer, PDG de Dekra Automotive Maroc.

Outre le stock généré par le confinement, les opérateurs doivent faire face à une demande sans cesse croissante. C’est pourquoi la Narsa a décidé d’accorder un délai supplémentaire aux propriétaires de véhicules dont le poids total autorisé en charge est inférieur à 3,5 tonnes pour le renouvellement ou la réalisation de la visite technique. Ce délai expire le 31 août prochain. Précision : seuls les véhicules disposant de procès de visite technique périodique ayant expiré le 18 mars dernier ou qui sont soumis au contrôle technique pour la première fois à partir de cette date sont concernés.

Sujets associés : Transports

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une subvention pour renouveler les camions

Dans le cadre de la relance du programme de renouvellement du parc du transport routier, le gouvernement a annoncé le déblocage d’un budget de 500 millions de dirhams pour la période 2022-2023.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.