Le Maroc n’a pas découvert de pétrole à Tarfaya, selon les experts espagnols

25 avril 2022 - 15h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Association des géologues et géophysiciens pétroliers espagnols (AGGEP) assure que le Maroc n’a pas découvert de gisements de pétrole à Tarfaya, au large des îles Canaries. Selon elle, il s’agit d’une « publicité » pour attirer les investisseurs dans le secteur des hydrocarbures au Maroc.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, l’association a affirmé que le Maroc n’a fait aucune découverte de pétrole au large des îles Canaries, fait savoir Publico. « Tous les chiffres qui ont été récemment publiés sur le pétrole fantôme au Maroc entrent dans la catégorie des ressources non découvertes ou prospectives », a indiqué l’AGGEP dans sa note. Dans une autre publication sur son compte Facebook, l’association a qualifié la découverte de « fausse », estimant qu’il s’agit d’une « publicité » organisée par le Maroc pour attirer les investisseurs.

À lire : L’Espagne suit de près l’exploration pétrolière du Maroc près des îles Canaries

Se basant sur les systèmes d’évaluation et de classification des ressources et réserves d’hydrocarbures, qui fixent les critères de détermination de la rentabilité d’un champ ou d’un puits de pétrole ou de gaz, l’AGGEP explique que la capacité d’un milliard de baril de pétrole brut annoncée pour ces découvertes marocaines paraît certes élevée, mais ne servirait qu’à satisfaire la demande de pétrole d’un pays de taille moyenne comme l’Espagne qui consomme 1,3 million de barils par jour et près de 500 millions de barils par an, pendant deux ans. À en croire les experts, ce projet n’est pas rentable, au regard des coûts d’extraction aussi élevés du fait de la profondeur de la mer.

Le Maroc a annoncé la semaine dernière avoir découvert plusieurs puits de pétrole dont deux dans la zone de Tarfaya, près des eaux canariennes. La découverte d’autres puits a été annoncée jeudi par la société britannique Europe Oil & Gas, en charge de l’exploration au large d’Agadir, au nord-est des îles Canaries.

Sujets associés : Espagne - Iles Canaries - Tarfaya - Pétrole

Aller plus loin

L’exploration pétrolière à Tarfaya inquiète les îles Canaries

Le Maroc a annoncé lundi son plan de prospection de pétrole, de gaz et de tellure dans la zone de Tarfaya, au large de Lanzarote et de Fuerteventura dans les îles Canaries. La...

L’Espagne affirme que l’exploration pétrolière à Tarfaya n’affectera pas les îles Canaries

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a affirmé vendredi que le gouvernement veillera à ce que l’exploration pétrolière envisagée par le Maroc «...

Genel Energy et l’ONHYM ensemble pour l’exploitation du permis Lagzira

La compagnie d’exploitation pétrolière Genel Energy et l’Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) s’unissent pour exploiter le permis Lagzira.

Le Maroc reconnaît « l’espagnolité des îles Canaries »

Le consul du Maroc aux îles Canaries, Ahmed Moussa, a soutenu que l’exploration pétrolière près de l’archipel ne vise pas pour le moment l’exploitation des puits, assurant par...

Ces articles devraient vous intéresser :

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.