Recherche

Repsol regrette son départ du Maroc

© Copyright : DR

18 avril 2022 - 11h40 - Maroc - Par: A.P

La société britannique Chariot a approfondi l’exploration du puits Anchois 2 initialement réalisée par l’entreprise espagnole Repsol au large de Larache, et a confirmé la présence d’une importante quantité de gaz. Une découverte au goût amer pour l’espagnol Repsol.

Chariot a signalé la découverte d’une importante quantité de gaz de grande qualité au large de Larache, après avoir approfondi le forage et l’exploration du puits Anchois-2, à la suite de Anchois-1 précédemment réalisé par la compagnie pétrolière espagnole, Repsol. En 2009, Repsol, en partenariat avec Gas Natural (aujourd’hui Naturgy) avait découvert un champ gazier dans les eaux marocaines, dans la région de Tanger-Larache, à 40 kilomètres de la côte. Le puits Anchois-1 a été ainsi foré à une profondeur de 2 359 mètres, rappelle Economia Digital.

À lire : Repsol quitte le Maroc

À l’époque, Repsol était sur plusieurs fronts gaziers en Algérie, au Brésil, aux États-Unis, en Espagne (îles Canaries) et en Afrique (Sierra Leone, Libéria et Guinée équatoriale). Dépassés par les budgets excessivement élevés de ces projets d’exploration et de forage, la compagnie pétrolière espagnole a dû renoncer à l’exploration du puits Anchois-1 en 2014.

La société britannique Chariot a foré le puits Anchois-2 jusqu’à une profondeur de 2 512 mètres par la plate-forme Stena et a confirmé la présence d’une importante quantité de gaz de très bonne qualité. Dans le cadre de la licence Lixus, Chariot détient une participation de 75 % et l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHM) du Maroc, les 25 % restants. La société britannique gère des projets énergétiques de transition dans toute l’Afrique.

Mots clés: Gaz , Larache , Espagne , Grande-Bretagne

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact