Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

28 janvier 2024 - 08h00 - Economie - Ecrit par : S.A

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des intervalles plus larges de Ma et TGB 2 dans MOU-1 et MOU-3.

Predator Oil & Gas a annoncé que le lancement du programme de tests sans plate-forme dans la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore à Guercif devrait commencer vers le 29 janvier 2024 pour une durée d’environ 14 jours. Les forages du puits MOU-1 en 2021, ainsi que les puits MOU-3 et MOU-4 en 2023 ont été complétés en vue de tests sans plate-forme au début de l’année 2024, fait savoir l’entreprise dans un communiqué, précisant qu’elle se concentre sur la fourniture de gaz naturel comprimé (GNC) sur le marché industriel marocain.

À lire : Predator Oil & Gas va lever des fonds pour ses activités au Maroc

Cette première phase des tests constitue la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des intervalles plus larges de Ma et TGB 2 dans MOU-1 et MOU-3. Elle s’inscrit dans le cadre du programme de travail élaboré par la Predator Oil & Gas pour l’année 2024, comprenant des tests de puits sans plate-forme et des forages d’évaluation et d’exploration discrétionnaires, sous réserve du consentement et des approbations réglementaires. Ce programme vise à accroître de manière progressive les ressources potentielles en vue du développement évolutif du GNC.

À lire :Démarrage imminent du forage de puits de Predator Oil & Gas à Guercif

« À titre indicatif, des débits de gaz compris entre 1 et 3 millions de pieds cubes par jour (mm cfgpd) à partir de chacun de ces puits, en cas de succès, pourraient potentiellement être suffisants pour appuyer une option future de développement pilote de GNC », explique la société, soulignant par ailleurs qu’elle prévoit d’autres activités de forage cette année, afin d’évaluer davantage le puits MOU-4.

À lire : Maroc : Predator Oil & Gas annonce une bonne nouvelle

Récemment, Predator Oil & Gas a annoncé avoir signé un accord de négociation exclusive de 12 mois avec Afriquia Gaz S.A. pour un accord de vente de gaz et de collaboration juridiquement contraignant. Elle vendrait du gaz naturel comprimé provenant de sa licence de Guercif dans le cadre de cet accord.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pétrole - Gaz

Aller plus loin

Démarrage imminent du forage de puits de Predator Oil & Gas à Guercif

La société britannique Predator Oil & Gas s’apprête à lancer ses opérations de forage sur son projet situé dans le bassin de Guercif, au Nord-Est du Maroc, et ce, après un...

Maroc : Predator Oil & Gas annonce une bonne nouvelle

La société britannique Predator Oil & Gas a publié les résultats du rapport technique de SLR Consulting qui a réévalué les installations onshore de Predator à Guercif. Elle...

Predator Oil & Gas va lever des fonds pour ses activités au Maroc

La société britannique Predator Oil & Gas opérant au Maroc, à Trinidad et en Irlande envisage de lever 3,3 millions de livres sterling par émission de 60 millions de...

Predator Oil and Gas suspend le forage d’un puits de gaz au Maroc

La société britannique Predator Oil & Gas a suspendu le forage du puits MOU-2 dans l’accord pétrolier de Guercif.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Coup dur pour Sound Energy au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy exprime des inquiétudes à la suite de la confirmation d’une décision de l’administration fiscale marocaine. Elle redoute un risque de compromission des progrès de ses activités au Maroc.

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.