Recherche

Maroc : réaction des autorités après une mesure "raciste et discriminatoire"

© Copyright : DR

1er novembre 2019 - 10h20 - Société

La fuite du PV d’une réunion du Ministère de l’Equipement et des transports avec des compagnies de transport routier est source de polémique depuis mardi. Selon la rumeur, il est demandé aux compagnies de transport routier d’exiger des titres de séjour en cours de validité aux ressortissants subsahariens au Maroc, avant tout achat de tickets.

Les membres de la communauté subsaharienne au Maroc ont été scandalisés par cette mesure qualifiée de "raciste" et de "discriminatoire".

Traduite aussitôt dans les faits par les compagnies de transport routier, notamment, la Compagnie de Transports au Maroc (CTM), elle a été fortement décriée, alimentant une vive polémique sur les réseaux sociaux.

Dans la foulée, si aucune réaction officielle n’a été faite pour répondre aux critiques proférées contre cette décision, la CTM, fortement condamnée et, sous la pression de ses voyageurs, fait une mise au point pour tenter de ramener le calme.

Selon un responsable du Ministère des Transports, contacté par la chaîne 2M, "les compagnies qui ont affiché les annonces ont mal compris les instructions, car à aucun moment nous n’avons exigé de telles demandes”, parlant notamment de la vérification du titre de séjour.

Cette même source qui a requis l’anonymat fera observer qu’il s’agit de mesures qui, plutôt, visent "particulièrement les déplacements en groupe et ne visent point les individus".

Autant d’arguments balayés du revers de la main par plusieurs sources subsahariennes jointes par 2M. Celles-ci ont en effet confirmé les difficultés réelles vécues par leurs membres sur le terrain, entre autres, à la gare routière de Qamra à Rabat, où plusieurs membres de la communauté ont été empêchés d’acheter des tickets de voyage.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact