Le Maroc s’endette pour équilibrer ses réserves en devises

25 mai 2013 - 19h35 - Economie - Ecrit par : Fouad Boumnadel

Le ministère de l’économie et des finances s’apprête à vendre une partie des obligations souveraines (dette garantie par l’Etat) du Maroc à des banques et des investisseurs étrangers, afin de bénéficier d’un nouveau crédit d’un milliard de dollars, destiné à combler une partie du déficit budgétaire du pays estimé à 21 milliards de DH au premier trimestre 2013.

Le nouveau crédit risque d’être octroyé à des taux d’intérêt très élevés, car les créanciers ne manqueront pas de prendre en considération la crise gouvernementale au Maroc, ainsi que le récent rapport du Fond monétaire international (FMI) sur la conjoncture économique du pays.

"Ce n’est pas le bon moment pour émettre les nouvelles obligations souveraines. Le Maroc devait demander un crédit plus conséquent lors de la première opération de vente, afin de bénéficier de taux d’intérêt plus intéressants", explique l’économiste marocain Ahmed Kassal au quotidien Al Massae.

Cette opération devrait permettre au Maroc de faire face à la baisse inquiétante de ses réserves en devises, qui ne couvrent plus que trois mois d’importations actuellement.

Nizar Baraka, ministre de l’économie et des finances, était quant à lui optimiste en affirmant que l’émission des nouvelles obligations d’une valeur d’un milliard et demi de dollars dans le marché mondial, constitue un signe de confiance de la part des acteurs économiques et financiers internationaux dans l’économie marocaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : FMI - Nizar Baraka - Crise économique

Aller plus loin

Maroc : record pour les avoirs officiels de réserve

Selon Attijari Global Research (AGR) les avoirs officiels de réserve du Maroc sont dans le vert. À fin février dernier, leur encours s’est établi à 333,4 milliards de dirhams...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vers l’abandon du projet de construction du tunnel de Tichka ?

Le projet de construction du tunnel de Tichka pourrait être abandonné pour celui du tunnel de l’Ourika. C’est du moins ce que déduit le ministère de l’Équipement.

Voici quelques projets d’autoroutes et de routes au Maroc

L’exécution des projets de construction des axes autoroutiers au Maroc se poursuit et va s’accélérer cette année, selon le ministre de l’Équipement, Nizar Baraka, qui a fait, mardi, le point sur les chantiers et leur niveau d’exécution.

Maroc : les autoroutes en chantier et les autoroutes à l’étude

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a annoncé une série de projets d’infrastructure visant à renforcer le réseau autoroutier national au Maroc. Ces projets devraient contribuer à améliorer la mobilité dans différentes régions du...

Flexibilité du dirham : le Maroc franchit une nouvelle étape

Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances, salue la réforme en cours du régime de change marocain, affirmant qu’une étape importante est en train d’être franchie pour améliorer la flexibilité du dirham.

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Le Maroc vend ses navires aux enchères

Quelque 18 bateaux appartenant à la société de dragage Drapor qui s’est retrouvée en situation de liquidation judiciaire, sont actuellement mis en vente aux enchères dans les ports marocains, a annoncé Nizar Baraka, le ministre de l’Équipement et de...

Tunnel entre le Maroc et l’Espagne : rencontre importante à Madrid

Le tunnel qui doit relier le Maroc à l’Espagne via le détroit de Gibraltara été au centre de discussions entre le ministre de l’Équipement et de l’eau marocain, Nizar Baraka, a rencontré à Madrid son homologue espagnole des Transports, de la Mobilité...

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Maroc : hausse vertigineuse des faillites d’entreprises

Une « hausse vertigineuse » du nombre de défaillances d’entreprises devrait toucher le Maroc, selon Allianz Trade, leader mondial de l’assurance-crédit.

Autoroutes du Maroc : les projets votés pour 2024

Le budget d’Autoroutes du Maroc a été voté lors du conseil d’Administration qui s’est réuni sous la présidence de Monsieur Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, en date du 19 décembre 2023. En voici les conclusions :