Maroc : les frontières maritimes restent fermées jusqu’au 7 février

1er février 2022 - 13h00 - Monde - Ecrit par : A.P

Le transport de passagers par les ports marocains ne sera pas possible avant le 7 février, a annoncé le ministère des Transports, sans préciser si les lignes maritimes seront relancées après cette échéance.

« La décision de suspension du transport maritime de passagers à destination et en provenance de tous les ports marocains est prorogée jusqu’au 6 février à 23 h 59 », a indiqué le ministère dans une note adressée aux autorités portuaires et aux compagnies maritimes de passagers.

Le gouvernement marocain a annoncé jeudi dernier la réouverture le 7 février de son espace aérien fermé depuis le 29 novembre dernier pour limiter la propagation rapide du nouveau variant du Covid-19, Omicron. Toutefois, aucune précision n’a été donnée sur les conditions à respecter, encore moins sur la reprise des liaisons maritimes pour les passagers.

Ces lignes maritimes reliant les ports marocains aux ports espagnols sont fermées depuis le début de la pandémie, ce qui a conduit à l’annulation de l’Opération Marhaba en 2020 et en 2021. Une opération spéciale avait été organisée pour les Marocains résidant notamment en Europe et désireux de passer les vacances d’été dans le royaume. Pendant ce temps, les routes maritimes avec la France et de l’Italie sont restées actives au grand dam de nombreuses villes espagnoles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Espagne - Italie - Maritime - Liaison maritime

Aller plus loin

Maroc : probable reprise des liaisons maritimes avec l’Espagne

Le Maroc pourrait reprendre le trafic maritime de passagers avec l’Espagne, suspendu depuis mars 2020 pour raison de crise sanitaire.

Murcie : manifestation de MRE pour exiger la réouverture des frontières maritimes

Une centaine de Marocains ont manifesté samedi devant le consulat à Murcie pour exiger la réouverture des frontières maritimes et que des facilités leur soient accordées pour...

Les Marocains d’Espagne attendent la reprise des liaisons maritimes

La forte communauté marocaine en Espagne attend impatiemment la reprise des liaisons maritimes pour se rendre au Maroc à l’été prochain.

Maroc : pas de réouverture des frontières maritimes après le 6 février

Alors que les acteurs de l’écosystème portuaire s’attendaient à la réouverture des frontières maritimes après le 6 février, le gouvernement marocain a décidé du maintien de leur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.