Maroc : les hammams menacés de fermeture définitive

28 janvier 2024 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les gérants qui ne respecteront pas l’arrêté préfectoral portant restriction des jours d’ouverture des hammams de toutes sortes, traditionnels et modernes, ainsi que des stations de lavage de voitures, camions et divers véhicules et engins présents dans la région de Marrakech-Safi se verront contraints de fermer définitivement leurs commerces.

D’après l’arrêté émis par le Wali de la région de Marrakech-Safi, les hammams et les stations de lavage de voitures n’ouvriront que les jeudis, vendredis, samedis et dimanches. Ils resteront fermés les lundis, mardis et mercredis. Cet arrêté est entré en vigueur le 24 janvier. Les contrevenants risquent une fermeture temporaire de 10 jours. En cas de récidive, la fermeture sera définitive.

À lire :Casablanca : fermeture des hammams et lavages auto

Les propriétaires des hammams doivent installer des compteurs pour les puits ou les forages d’eau destinés à alimenter les bains en eau de baignade, avec la nécessité de prendre toutes les mesures et procédures nécessaires pour une gestion optimale et économique des eaux souterraines, en plus de fournir des rapports mensuels sur les quantités d’eau consommées, à déposer auprès des services de la préfecture de Marrakech, précise le document cité par le site journal Al3omk.

À lire :Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Il leur est également interdit d’avoir recours « totalement à des sources alternatives pour se fournir en eau de baignade et de lavage de voitures et de camions et divers véhicules et engins. Ils sont en outre invités à « contribuer à la sensibilisation et à la prise de conscience parmi les professionnels, de la nécessité de protéger les ressources en eau et de préserver cette matière vitale et son utilisation optimale ».

À lire :Maroc : mauvaise surprise pour ceux qui aiment les hammams

Pour s’assurer du respect de la décision, la préfecture de Marrakech a mis en place un comité mixte de suivi et de contrôle composé de la préfecture de Marrakech, des autorités locales, de l’Agence du Bassin Hydraulique de Tensift, de la Régie autonome de Distribution d’Eau et d’Électricité et de l’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable. D’ores et déjà, les agents d’autorité ont effectué des tournées dans les différents bains publics de la ville de Marrakech pour les informer du contenu de la décision et les inciter à la mettre en œuvre et à s’y conformer.

Sujets associés : Marrakech - Safi

Aller plus loin

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation...

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de...

Les Marrakchis privés de Tanjia

La mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par la province de Marrakech-Safi, afin de rationaliser la consommation d’eau,...

Maroc : mauvaise surprise pour ceux qui aiment les hammams

Nabila Rmili, la maire de Casablanca, va-t-elle finalement mettre ses menaces à exécution, en fermant les hammams pour consommation excessive d’eau ?

Ces articles devraient vous intéresser :